Actualisé

Ski alpinMission accomplie pour Marcel Hirscher

L'Autrichien Marcel Hirscher est assuré de remporter son quatrième Grand globe consécutif, un record.

Marcel Hirscher remporte sa 4e Coupe du monde.

Marcel Hirscher remporte sa 4e Coupe du monde.

Keystone

C'est fait pour Marcel Hirscher. L'Autrichien est désormais assuré de remporter son quatrième globe consécutif - nouveau record - au classement général de la Coupe du monde.

Le skieur de Salzbourg ne s'est certes classé «que» 4e du géant des finales de Méribel (Fr), remporté par le Norvégien Henrik Kristoffersen. Mais il a réussi à porter son avance à 60 points au classement général sur un autre Norvégien, Kjetil Jansrud, 11e de ce géant et qui ne pourra plus refaire son retard.

Il faudrait en effet que Kjetil Jansrud monte sur le podium dimanche lors du slalom de clôture, ce qui n'est pas envisageable pour un coureur qui ne s'élance jamais dans la discipline.

«D'habitude, je ne ressens pas de pression. Mais avant la seconde manche, j'étais très nerveux et je demandais sans cesse à mon physio où j'en étais (au classement général) par rapport à Kjetil. Et plus le temps passait, plus mes jambes tremblaient», a raconté Marcel Hirscher. «Quand je suis arrivé en bas, je ne savais plus si je devais pleurer ou rire», a-t-il ajouté.

«On ne s'habitue pas»

C'est donc la quatrième fois de suite que Marcel Hirscher est sacré meilleur skieur de l'hiver. Personne n'avait encore réussi un tel quadruplé dans l'histoire de la Coupe du monde. Pas même le recordman absolu Marc Girardelli, dont les cinq globes n'ont pas été gagnés consécutivement.

«Même si je remporte mon quatrième grand globe, on ne s'habitue pas. C'est toujours une sensation particulière», a reconnu l'Autrichien. «Cela a été difficile cette saison. En tout cas plus difficile que lors de mon premier sacre en 2012. J'étais un peu insouciant à l'époque et je ne pensais pas que je pourrais battre Beat Feuz (réd: son rival durant cet hiver 2011/2012)», a-t-il relevé.

Pour viser l'hiver prochain un cinquième titre consécutif, Marcel Hirscher aura sans doute fort à faire face à Henrik Kristoffersen. Le prodige norvégien de 20 ans a pris une nouvelle dimension en cette fin de saison. Vainqueur la semaine dernière en slalom à Maribor, il a remis ça samedi à Méribel, où il s'est offert sa première victoire en géant en Coupe du monde. Un succès conquis «à la Hirscher», soit avec une avance très confortable sur son dauphin allemand Fritz Dopfer (à 0''79).

Les Suisses discrets

Les deux Suisses qualifiés pour ces finales en géant sont restés relativement discrets. Parti avec le meilleur dossard de sa jeune carrière (le no 8), Gino Caviezel s'est classé au 12e rang. Un résultat qui reste correct pour le Grison de 22 ans, et d'autant plus qu'il a dû disputer la majeure partie de la manche initiale avec un seul bâton.

Carlo Janka a terminé un peu plus loin (15e). Comme souvent cette saison, le coureur d'Obersaxen a alterné les bons et les moins bons passages lors de cette course.

(SI)

Votre opinion