Jura bernois: Mobilisation citoyenne pour les commerçants

Publié

Jura bernoisMobilisation citoyenne pour les commerçants

L’accès aux commerces d’Orvin est compliqué, avec la réfection complète du pavage de la cité.

par
Vincent Donzé
À Orvin, refaire l’entier du pavage est un chantier qui paralyse le village, au grand dam des commerçants et des restaurateurs (ici l’été dernier). Un compte bancaire a été créé au CP 16-42757-9, Solidarité commerces d’Orvin, IBAN CH32 0900 0000 1604 2757 9.

À Orvin, refaire l’entier du pavage est un chantier qui paralyse le village, au grand dam des commerçants et des restaurateurs (ici l’été dernier). Un compte bancaire a été créé au CP 16-42757-9, Solidarité commerces d’Orvin, IBAN CH32 0900 0000 1604 2757 9.

lematin.ch/Vincent Donzé

St-Ursanne a connu ça, avec un beau résultat final: la réfection complète d’un pavage chasse la circulation hors de la cité, au grand dam des commerçants et des restaurateurs. Boulanger, épicier ou fleuriste, ceux d’Orvin tirent la langue au point de susciter de la compassion. Relayé par «Le Journal du Jura», un appel à soutenir les commerces du village a été lancé par un mouvement citoyen.

La réfection du pavage se déroule par étapes et c’est une pétition qui a lancé la réflexion de ce vaste chantier, la cohabitation entre les automobilistes et les résidents étant devenue impossible. Comme le pavage se fait en arc sur toute la largeur de la chaussée, il est impossible de maintenir le trafic.

Aussi socialement

L’importance d’un commerce local «vivant et diversifié» s’est fait ressentir économiquement, mais aussi socialement. Ce qui manque aux commerçants, ce sont les 4000 automobilistes bernois, neuchâtelois et jurassiens qui transitent habituellement par là, parfois pour éviter l’agglomération biennoise.

Confrontés également aux vagues de la pandémie, aux tarifs de l’électricité et aux prix des denrées, les petits magasins de village tirent la langue. Aux premières loges, la boulangerie «La Brioche» a estimé à 50% sa baisse du chiffre d’affaires.

Bons d’achat

Les autorités locales ont imaginé diverses actions de soutien, comme une communication régulière sur les réseaux sociaux qui met en vitrine les entreprises locales et vantent les bons d’achat locaux CAD’ORVIN valables dans 22 commerces d’Orvin et des Prés-d’Orvin.

Maintenant, dans la «Feuille d’avis du district de Courtelary», un mouvement citoyen lance un appel au soutien. «Je ne savais pas que certains commerçants avaient dû licencier du personnel et que le risque de fermeture existe.», a raconté l’initiatrice au «JdJ».

Appel affiché

Habitante des Prés-d’Orvin, Diane Lardanchet a convaincu 40 premiers citoyens de signer son appel à soutenir les magasins locaux. L’appel sera affiché au village et dans les communes voisines. Diverses actions de récolte de fonds seront organisées et le mouvement citoyen décidera comment distribuer les dons.

«S’ils ferment, c’est un peu de l’âme de la commune qui s’éteint», estime Diane Lardanchet à propos des commerçants. Le chantier durera encore deux ans: la prochaine étape se déroulera entre la place du village et la sortie direction Frinvillier. Enfin, un dernier tronçon sera repavé en 2024, au printemps.

Ton opinion

18 commentaires