Publié

SuisseMoins d'hôtes dans les hôtels au 1er trimestre

Le recul concerne aussi bien le nombre de visiteurs indigènes qu'étrangers. La baisse de nuitées s'est élevé à 0,6%.

Les hôtels en Suisse ont enregistré près de 8,89 millions de nuitées entre janvier et mars.

Les hôtels en Suisse ont enregistré près de 8,89 millions de nuitées entre janvier et mars.

Keystone

Les hôtels helvétiques ont accueilli moins de visiteurs au premier trimestre 2017. Entre janvier et mars, ils ont enregistré quelque 8,89 millions de nuitées, en baisse de 0,6% sur un an.

Sur la période sous revue, tant le nombre de visiteurs indigènes qu'étrangers a reculé, ressort-il des chiffres dévoilés mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les hôtes venus de Suisse ont généré près de 4,41 millions de nuitées, 0,6% de moins qu'un an auparavant, les voyageurs étrangers en ayant eux totalisé 4,48 millions, un chiffre en baisse de 0,5%.

Une partie du repli peut notamment s'expliquer par le fait que les fêtes de Pâques s'étaient déroulées l'an passé à fin mars, alors qu'elles sont intervenues à mi-avril cette année. Sur le seul mois de mars, le nombre de nuitées dans les hôtels et les 14 auberges de jeunesse prises en compte dans la statistique depuis début 2017 a fléchi de 0,7% à 3,14 millions.

En mars, les Suisses ont généré 1,499 million de nuitées, contre 1,50 million durant le mois correspondant de 2017. Pour les hôtes étrangers, cette valeur s'est inscrite à 1,65 million, contre 1,66 un an auparavant.

Davantage de Chinois et d'Américains

En tenant compte de l'intégration depuis le début de l'année dans la statistique de 14 établissements des auberges de jeunesse, le nombre de nuitées a en revanche augmenté de 0,8% en l'espace d'un an au premier trimestre, précise l'OFS. Le nombre de visiteurs suisses a crû de 1,2%, alors que celui des hôtes étrangers s'est étoffé de 0,3%.

A la lumière de la provenance des visiteurs étrangers, il apparaît que la légère progression trimestrielle a été alimentée principalement par les Chinois (hors Hong Kong), les Américains, les Belges, les Néerlandais et les Allemands. Les nuitées revenant aux voyageurs de l'empire du Milieu ont grimpé à plus de 198'00, soit de 15,2%.

A l'inverse, les établissements hôteliers ont accueilli moins d'Allemands, leur première source de fréquentation, de Britanniques, de Français et d'Italiens. Pour les seuls hôtes venus d'outre-Rhin, les nuitées ont chuté de 6,7% à 987'846.

En considérant les grandes régions touristiques, le début d'année s'est révélé difficile pour le Tessin, qui accuse un repli de 3,2% à 251'682 nuitées, ainsi que Fribourg (-6,8% à 80'229 nuitées). Lucerne et le Lac des Quatre-Canton, la Suisse orientale et l'Argovie ont aussi subi un tassement.

Vive croissance à Genève

Côté hausse, Genève a présenté la plus forte croissance, soit 3,4% à plus de 684'000 nuités, devant la Région lémanique ( 2,6% à 641'448 nuitées). Berne, qui intègre depuis le début de l'année l'Oberland bernois, a profité d'un gain de 1,4% à plus de 1,11 million de nuitées, tout comme Zurich ( 4% à 1,15 million de nuitées).

En Suisse romande, le Valais a enregistré une hausse de 0,8% à plus de 1,32 million de nuitées. La région Jura et Trois-Lacs a en revanche souffert d'un tassement de 0,2% à 141'874 nuitées.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!