Actualisé

Tempête SandyMoins de 10'000 personnes à reloger à New York

Le maire de New York Michael Bloomberg a revu à la baisse lundi le nombre de personnes à reloger après l'ouragan Sandy, parlant de «moins de 10'000», soit quatre fois moins que la veille.

La maison de cette new-yorkaise a été dévastée par l'ouragan Sandy.

La maison de cette new-yorkaise a été dévastée par l'ouragan Sandy.

Reuters

Le maire de New York revoit à la baisse le nombre de personnes à reloger. D'autre part, de nombreuses écoles ont été rouvertes, et la vie reprend peu à peu son cours.

«Il y en aura peut-être 10'000 (personnes), peut-être 5'000, peut-être moins», a déclaré Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse. «Si je devais vous donner une estimation, ce serait moins de 10'000», a-t-il ajouté.

Michael Bloomberg a indiqué qu'il restait désormais 110'000 abonnés sans électricité mais que ce chiffre ne cessait de diminuer.

Les quartiers les plus touchés sont Staten Island, les Rockaways dans le Queens et le sud de Brooklyn.

Et il a ajouté que 86% des écoles avaient ouvert lundi, après une semaine de fermeture.

«Pour la majorité des New-Yorkais, les gros problèmes sont en voie de règlement», a-t-il dit. «Mais la route est encore longue».

Le froid est à craindre

Il est notamment toujours difficile de trouver de l'essence, souvent rationnée à 30 dollars par personne, et la mairie a annoncé lundi que des policiers avaient été envoyés dans toutes les stations services ouvertes, pour maintenir l'ordre.

La plupart des personnes encore affectées par les intempéries sont localisées dans les Etats du New Jersey et de New York. Il s'agit des deux régions les plus touchées par l'ouragan Sandy, selon le décompte du ministère.

Dans la ville de New York, le courant a été rétabli dans Manhattan. Plusieurs milliers de personnes restaient toutefois privées de courant dans d'autres arrondissements de la ville. Le froid est venu s'ajouter aux difficultés des sinistrés.

La vague de froid prévue dans la région en milieu de semaine devrait assombrir encore davantage le quotidien des habitants. Elle devrait être accompagnée de fortes pluies.

Le métro new-yorkais fonctionne par ailleurs à 80%, a déclaré lundi la Metropolitan Transport Authority. Le service reste toutefois «limité» sur certaines lignes et «tronqué» sur d'autres, a- t-elle précisé. Michael Bloomberg a, comme il l'avait annoncé, pris le métro le lundi pour aller travailler.

Impact sur le vote populaire

A la veille de l'élection présidentielle, les inquiétudes grandissent concernant le bon déroulement du vote et le taux de participation. Les personnes déplacées par l'ouragan pourraient en effet ne pas pouvoir aller voter faute de bureau de vote en état.

Pour tenter de limiter l'impact du passage de l'ouragan sur le vote, les autorités du New Jersey ont autorisé les électeurs déplacés par la tempête à voter par courriel.

«Il est possible que nous observions une baisse significative du taux de participation dans certains quartiers fortement peuplés», estime Michael MacDonald de l'université George Mason. «Les effets pourraient être plutôt dramatiques en terme de vote populaire.»

(AFP)

Votre opinion