Assaut du Capitole: Moins de dons suisses aux partisans de Donald Trump
Publié

Assaut du CapitoleMoins de dons suisses aux partisans de Donald Trump

Les violents incidents au Capitole ont des conséquences financières pour les politiciens fidèles au président sortant. Des multinationales américaines et suisses leur retirent leur soutien.

Des entreprises américaines et suisses ont ordonné l’arrêt des dons politiques suite à l’assaut du Capitole.

Des entreprises américaines et suisses ont ordonné l’arrêt des dons politiques suite à l’assaut du Capitole.

AFP

Suite à l’assaut du Capitole, des représentants du peuple et des sénateurs américains partisans de Donald Trump risquent de manquer de fonds. Des entreprises américaines – dont la banque J.P. Morgan Chase, ainsi que Facebook et Microsoft – ont ordonné l’arrêt complet des dons politiques, craignant pour leur image et préférant prendre leurs distances.

Des multinationales suisses actives aux États-Unis leur ont emboîté le pas, rapporte la «SonntagsZeitung» du jour. Pour rappel dans le pays il est interdit aux entreprises de faire des dons politiques, mais elles disposent d’organismes de dons spéciaux, les comités d’action politique (Pac). Leurs employés peuvent les utiliser pour des dons de soutien aux politiciens.

«Événements choquants»

Le porte-parole de l’UBS, l’entreprise suisse dont les collaborateurs donnent le plus aux politiciens américains (1,77 million de dollars aux Démocrates, 1,66 million de dollars aux Républicains en 2020), a ainsi indiqué: «À la lumière des événements choquants qui se sont produits à Washington la semaine dernière, le Comité d’action politique de l'UBS a suspendu le versement des contributions et est en train de revoir ses critères de contribution».

Novartis a émis une note similaire et condamné «pleinement les violences qui ont eu lieu au Capitole la semaine dernière». Le Credit Suisse suspend «jusqu’à nouvel ordre» tous paiements via Pac aux hommes ou aux partis politiques.

Roche, deuxième donateur suisse en 2020 (1,54 million de dollars aux Démocrates; 620’000 dollars aux Républicains) a réagi différemment: sa filiale américaine Genentech ne suspend que «les dons aux membres du Congrès qui ont voté contre la certification des résultats des élections (ndlr: pendant laquelle avait eu lieu l’assaut) jusqu’à ce que nous ayons eu le temps d’évaluer notre soutien aux dons», a déclaré une porte-parole.

(ewe)

Votre opinion