Publié

CyclismeMollema s’impose en solitaire à Crans-Montana

Le Néerlandais Bauke Mollema (Blanco) s’est imposé légèrement détaché devant le Suisse Mathias Frank. Au classement général, l’Australien Cameron Meyer (Orica) conserve sa première place.

Bauke Mollema (26 ans), un ancien vainqueur du Tour de l’Avenir a fêté le plus grand succès de sa carrière.

Bauke Mollema (26 ans), un ancien vainqueur du Tour de l’Avenir a fêté le plus grand succès de sa carrière.

Keystone

Bien que tronquée du passage du col du Nufenen (2478 m) - impraticable en raison de la couche de neige encore en place - la deuxième étape du Tour de Suisse fut superbe. Elle a vu la victoire du Néerlandais Bauke Mollema (Blanco), qui s’est imposé légèrement détaché à Crans-Montana devant le Suisse Mathias Frank à 11’’. Au classement général, l’Australien Cameron Meyer (Orica) conserve sa première place.

Après avoir rejoint Ulrichen (VS) à bord de voitures, le peloton s'est lancé pour une étape de 117 kilomètres, dont l'ascension finale de 16 km vers Crans-Montana en passant par Chermignon a constitué un terrain propice aux attaques. La plus sérieuse fut l’oeuvre de Ryder Hesjedal. Le Canadien, contraint à l’abandon lors du dernier Giro dont il fut lauréat en 2012, avait envie de marquer un grand coup. A 5 km de la ligne, il se débarrassait de son dernier compagnon d’échappée, l’Estonien Tanel Kangert et creusait jusqu’à 30’’ d’avance sur le groupe des favoris, où l’on retrouvait le maillot jaune Meyer, qui tenait bien son rang avec l’aide de Michael Albasini. A 3 km, les BMC se sont enfin portés en avant du groupe, Tejay Van Garderen tentant même de partir seul derrière un Hesjedal qui commençait à donner d’évidents signes de fatigue. A la flamme rouge, Johann Tschopp plaçait un démarrage puissant que seul Bauke Mollema réussissait à suivre. Mais le Valaisan de l’équipe IAM ne parvenait pas à garder la roue du Néerlandais de 26 ans, qui avalait Hesjedal sur la lancée pour s'offrir le plus grand succès de sa carrière.

Van Garderen aidera-t-il Frank?

Derrière, Mathias Frank remportait le sprint des favoris. Déjà à l’aise lors du contre-la-montre, le Lucernois occupe désormais le troisième rang du classement général à 5’’ derrière Meyer et Hesjedal. «Notre tactique était d’attaquer à tour de rôle Tejay (Van Garderen) ou moi, relevait Frank. Mais quand Mollema est parti, son démarrage était trop puissant pour moi.» Le Suisse est désormais le mieux placé des BMC. Van Garderen, leader désigné de son équipe, a bien attaqué mais, au final, il a déboursé 40’’ à Mollema sur la ligne. Au général, il compte déjà près d’une minute de retard sur des coureurs comme Hesjedal et Frank, et 40’’ sur Pinot. Après que Franck ait été pour Van Garderen un lieutenant efficace lors de sa victoire sur le Tour de Californie, l'Américain lui rendra-t-il la pareille sur sa propre boucle nationale?

La troisième étape mènera les coureurs de Montreux à Meiringen lundi avec une côte de 1re catégorie à 19 km de l’arrivée.

Tour de Suisse. Classements

2e étape, Ulrichen - Crans-Montana, 117,2 km:1. Bauke Mollema (PB/Blanco) 2h43’00’’. 2. Mathias Frank (S) à 11’’. 3. Thibaut Pinot (Fr). 4. Ryder Hesjedal (Can). 5. Johann Tschopp (S). 6. Daniel Martin (Irl). 7. Roman Kreuziger (Tch). 8. Michele Scarponi (It), tous même temps. 9. Giovanni Visconti (It) à 19’’. 10. Domenico Pozzovivo (It) m.t.

Classement général: 1. Cameron Meyer (Aus) 2h53’06’’. 2. Hesjedal à 3’’. 3. Frank à 5’’. 4. Visconti à 12’’. 5. Pinot à 16’’. 6. Kreuziger à 28’’. 7. Moreno Moser (It) à 34’’. 8. Mollema m.t. 9. Alexandr Dyachenko (Kaz) à 35’’. 10. Pozzovivo à 36’’.

(SI)

Votre opinion