Basketball - «Mon dos ne s’est jamais aussi bien porté cette saison»
Publié

Basketball«Mon dos ne s’est jamais aussi bien porté cette saison»

Pendant que ses copains s’inclinaient en Autriche, jeudi passé, Natan Jurkovitz expérimentait un «traitement spécial» à Fribourg. L’ailier a tenu sa place avec brio contre Chypre, dimanche.

par
Jérémy Santallo
(Fribourg)
Natan Jurkovitz a terminé avec la meilleure évaluation (17) côté suisse.

Natan Jurkovitz a terminé avec la meilleure évaluation (17) côté suisse.

FIBA Basketball

C’était clairement la bonne surprise en découvrant les acteurs sur le parquet de Saint-Léonard, à une demi-heure du coup d’envoi, dimanche. Natan Jurkovitz était en tenue et à le voir virevolter dans les airs au dunk à l’échauffement, on a assez vite compris que son dos le faisait moins souffrir. La Suisse aurait-elle gagné en Autriche jeudi avec lui? Il est impossible de l’affirmer mais toujours est-il que l’ailier de Fribourg Olympic, diminué depuis maintenant plusieurs semaines, a brillé d’entrée contre Chypre (66-43), jouant à merveille son rôle de créateur depuis le poste bas. Aligné plus de 24 minutes, il a terminé la rencontre avec 12 points, 7 rebonds et 3 passes décisives pour un différentiel de + 20. Interview d’un joueur soulagé.

Natan, vous n’étiez pas en Autriche jeudi. Comment va votre dos?

Pour l’instant, ça va, on verra demain (ndlr: lundi). J’ai fait un traitement spécial jeudi et les résultats sont plutôt concluants. J’ai pu m’entraîner normalement tout le week-end et franchement, je me sens super bien. Mon dos ne s’est jamais aussi bien porté depuis le début de saison. Je suis vraiment impatient de continuer ce traitement afin de pouvoir jouer enfin libéré de mes douleurs.

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur ce traitement?

C’est une combinaison avec des aiguilles et de l’électricité. J’ai fait cela avec le physio de mon club. C’était douloureux mais efficace.

Étiez-vous surpris de figurer dans le cinq de base ce dimanche, contre Chypre?

Je l’ai su ce matin (ndlr: dimanche) au moment de la mise en place tactique. Cela m’a surpris, mais je l’ai su suffisamment à l’avance pour pouvoir me préparer en conséquence. C’était un peu quitte ou double: si j’avais mal commencé, je n’aurais sans doute plus joué. Mais heureusement, cela s’est bien passé pour moi.

Qu’avez-vous pensé de la performance face à l’Autriche jeudi?

J’ai regardé ce match. L’Autriche, c’est compliqué, car c’est une très bonne équipe, elle a des joueurs de très haut niveau et nous, on a mal commencé. Nous étions un peu stressés, ils nous ont un peu marché dessus et ils ont pris trop de rebonds offensifs. On a payé cher ce début de partie.

Et sur la performance d’ensemble du jour? Chypre, c’était quand même assez faible…

C’était un match à gagner. En Suisse, par le passé, on a toujours eu tendance à répondre présent contre les grosses équipes mais aussi parfois à perdre face aux nations supposées plus faibles. Il fallait que l’on reste concentré et que l’on applique le plan de jeu. On l’a bien fait.

Votre opinion