12.01.2013 à 22:14

HandballMondial-2013 messieurs - La France chahutée, les autres favoris tranquilles (CHAPEAU)

La première journée du Mondial messieurs de handball, samedi en Espagne, n'a débouché sur aucune surprise, même si la France, double tenante du titre, a été longuement bousculée (30-27) par une jeune et enthousiasmante équipe de Tunisie.

Les Français, également double champions olympiques en titre, ont fait la course derrière jusqu'à la 55e minute, avant de finalement faire parler leur expérience pour distancer des Tunisiens teigneux. Ces deux équipes devraient se battre avec l'Allemagne pour la première place du groupe A. Les Allemands, qui sortent du pire résultat de leur histoire en 2011 (11e), ont rempli leur mission face au Brésil (33-23), sans être irrésistibles. Le match le plus attendu du jour opposait dans le groupe B la Russie à l'Islande, vice-championne olympique en 2008. Les Russes ont pris le dessus (30-25), grâce notamment à une belle efficacité aux tirs (63% de réussite). Champions du monde en 1993 et 1997, ils ont beaucoup à se faire pardonner après avoir manqué l'édition précédente, pour la première fois de leur histoire (URSS y compris). Ce résultat important leur permet d'ores et déjà de viser l'une des deux premières places du groupe. Cela leur éviterait probablement d'affronter la France en 8e de finale. Le Danemark constituera leur principal rival pour la première place. Les vice-champions du monde en titre ont évidemment écrasé (41-27) le Qatar, qui organisera la prochaine édition en 2015 du Mondial. Dans le groupe D, la Croatie, médaillée de bronze aux JO, qui attaque sa première compétition internationale sans son génial meneur Ivano Balic, non retenu par l'entraîneur Slavko Goluza, a martyrisé l'Australie (36-13). Les ailiers Zlatko Horvat (8 buts) et Ivan Cupic (7 buts) se sont régalés en contre-attaque. L'Australie, qui en 7 participations jusque-là n'a remporté qu'une seule victoire en 2003, face au Groenland, devra attendre une meilleure opportunité. Enfin, dans cette poule, la plus relevée de toutes, la Hongrie, 4e aux JO de Londres, a pris le meilleur sur l'Egypte (32-23). Le demi-centre Gabor Csaszar (8 buts) s'est mis en évidence. cyb/bvo

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!