Publié

FootballMondial-2014 - Belgique: un point pour effacer 12 ans de manque (PRESENTATION)

La Belgique, en déplacement vendredi en Croatie et qui recevra le Pays de Galles mardi, n'a plus besoin que d'un point pour se qualifier pour le Mondial-2014 et effacer douze années de manque.

Les "Diables Rouges" n'ont plus disputé de tournoi majeur depuis la Coupe du monde 2002, éliminés en huitièmes de finale par le futur vainqueur, le Brésil, pays où ils espèrent briller en juin 2014. Un match nul vendredi à Zagreb, et ce serait dans la poche. "Mais nous irons au stade Maksimi pour gagner. Spéculer sur un nul serait une mauvaise attitude", prévient le sélectionneur Marc Wilmots, qui faisait partie de l'épopée au Japon en 2002 en tant que joueur. Invaincus depuis le début de la campagne qualificative, les Belges trônent en tête du groupe A qui, outre la Croatie et le Pays de Galles, compte aussi la Serbie, l'Ecosse et la Macédoine. "Dans un groupe aussi équilibré, le parcours des Belges a été d'une telle régularité (sept victoires et un nul, ndlr) qu'ils mériteraient de se qualifier", reconnaissait mardi le président de la Fédération croate Davor Suker. Son équipe, 2e de la poule, doit absolument s'imposer vendredi en espérant ensuite un faux pas belge face aux Gallois. Les Belges, actuels 6e au classement Fifa (les Croates sont 10es), sont donc en position de force, malgré une série de contretemps venus contrarier Wilmots ces dernières semaines. Blessés, le défenseur de Manchester City Vincent Kompany (aine) et l'attaquant d'Aston Villa Christian Benteke (cheville) sont forfait vendredi. Eden Hazard, Marouane Fellaini et le gardien Thibaut Courtois ont également connu des pépins physiques ces derniers jours, tandis que plusieurs titulaires du onze belge manquent de temps de jeu en club, à l'image de Kevin de Bruyne (Chelsea), Daniel Van Buyten (Bayern) ou Tony Alderweireld (Atletico Madrid). Mais ce n'est rien, comparé aux soucis rencontrés par le sélectionneur croate Igor Stimac qui doit se passer de deux pièces maîtresses dans sa défense, Srna (107 sélections) et Simunic (103), tous deux suspendus. Stimac doit en outre faire face aux critiques virulentes de son meneur de jeu Luka Modric dans la presse locale, plombant un peu plus une ambiance morose autour de la sélection. Vendredi, le stade Maksimi, d'une capacité de 38.000 places, devrait rester à moitié vide. Une sinistrose qui tranche avec l'engouement autour des "Diables Rouges" en Belgique, où des écrans géants seront installés dans les principales villes. Mercredi, 3.000 supporteurs avaient accompagné les joueurs à l'aéroport de Bruxelles avant leur envol pour Zagreb. Depuis le Mondial-2002, les supporters belges n'en peuvent visiblement plus d'attendre. bnl/dla/gv

(AFP)

Votre opinion