Publié

footMondial-2014 - L'Espagne confiante malgré les stigmates d'une longue saison

Washington, 4 juin 2014 (AFP) - Le défenseur de l'Atletico Madrid Juanfran et le milieu d'Arsenal Santiago Cazorla ont écarté mardi tout risque d'effondrement de l'équipe d'Espagne lors du Mondial-2014 malgré une longue saison en club qui a laissé des traces.

"La saison a été dure pour tout le monde, je ne pense pas que nous soyons plus fatigués que les autres équipes", a déclaré Cazorla lors d'une conférence de presse à Washington où la "Roja" est en stage depuis lundi. "Le groupe se porte de mieux en mieux physiquement", a-t-il insisté. Les vainqueurs de la Coupe du monde 2010, sacrés également champions d'Europe en 2008 et 2012, compte dans leur effectif sept joueurs qui ont participé à la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et l'Atletico Madrid (4-1 a.p.) le 24 mai. Ils n'ont donc eu quasiment aucun repos avant rejoindre leurs coéquipiers en sélection. L'un d'entre eux, Juanfran, s'est blessé à la cheville droite lors de la finale de la Ligue des champions. "Je n'ai plus aucun problème, je suis à 100% avec le groupe (...) J'ai connu des périodes difficiles dans ma carrière et je les ai tous surpassés, c'est juste un de plus", a insisté le défenseur de 29 ans. Juanfran a par ailleurs assuré que son coéquipier de l'Atletico Madrid, l'attaquant Diego Costa, sélectionné en dépit d'une blessure à une cuisse, "se portait bien". "Je suis convaincu que cela sera même l'un des meilleurs joueurs de cette Coupe du monde", a-t-il annoncé à propos du 3e meilleur buteur du Championnat d'Espagne (27 buts). Selon des chiffres compilés par la BBC, les joueurs de l'équipe-type de l'Espagne ont joué un total de 37.888 minutes lors de la saison 2013-14. C'est plus que ceux de l'Italie (37.130), de l'Angleterre (34.410) ou du Brésil (30.656). Avant son envol pour le Brésil, l'Espagne a un match de préparation à son programme, samedi contre le Salvador à Washington. La "Roja" sera opposée lors de la Coupe du monde 2014 aux Pays-Bas, battus en finale du Mondial-2010, au Chili et à l'Australie dans le groupe B. rsr/jr/mf

(AFP)

Ton opinion