28.06.2014 à 17:03

FootballMondial-2014 - Le monde est rond comme un ballon (gazette)

Cadeau.

Invité à revenir sur la lourde défaite de la Nati face à la France (5-2), le président de la Fédération suisse (ASF), Peter Gillieron, a fait dans l'humour jaune. "On peut déjà dire que les Français sont forts, a-t-il estimé. C'était le jour de l'anniversaire de Michel Platini, je l'ai félicité, et je lui ai dit que c'était dur de le féliciter et de lui faire un cadeau comme ça. Il m'a répondu que la Suisse allait quand même passer". Le dirigeant suisse a aussi vu son compatriote Sepp Blatter et ils n'ont "pas eu le temps de discuter de politique, seulement de foot": "On discutera de politique bien plus tard, quand on saura quels sont les candidats au poste de président de la Fifa". Pays-Bas, France, Brésil: le tiercé gagnant. Selon une enquête effectuée auprès de 117 journalistes étrangers par le site d'information brésilien UOL, ce sont les trois équipes qui ont le plus impressionné pendant la phase de groupes. Les Oranje de Robben qui ont massacré l'Espagne (5-1) et remporté leurs trois matches arrivent en tête avec 35% des suffrages. La France de Benzema, facile face au Honduras (3-0), impressionnante face à la Suisse (5-2), arrive seconde (16,2%) devant la Seleçao de Neymar, (12,8%), qui a fini première de son groupe en alternant coups de génie de son attaquant vedette et carences collectives. Puis viennent l'Allemagne (11,1%), la Colombie (10,2%), le Costa Rica (7%), le Chili (4,3%) et l'Uruguay (1,7%) du mordant Suarez. Audience. Plus de 15 millions d'Américains avaient les yeux rivés sur leur téléviseur jeudi pour suivre le match Allemagne/Etats-Unis, digérant amèrement la victoire des Allemands 1 à 0, même si leur équipe est parvenue à rester dans la course. La chaîne sportive américaine ESPN a annoncé vendredi que quelque 10.771.000 de téléspectateurs avaient visionné le match jeudi, avec des pics à 12.055.000 de fans devant leur téléviseur durant la dernière demi-heure de jeu. Le réseau de langue espagnole Univision, qui dessert l'importante communauté hispanique à travers le pays, fait quant à lui état de 3,4 millions de téléspectateurs. Sanctions au Ghana. Le ministre des SportS du Ghana et son vice-ministre se sont vu attribuer de nouvelles fonctions ministérielles à la baisse après l'élimination des Black Stars au 1er tour du Mondial. Un communiqué publié par le bureau du président John Dramani Mahama indique que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Elvis Afriyie-Ankrah devient Secrétaire d'Etat à la présidence tandis que le vice-ministre Joseph Yammin devient vice-ministre dans la Province d'Ashanri. Le texte explique que ces mouvements font "partie de changements en cours dans l'administration" de Mahama. Le président ghanéen avait décidé vendredi de la mise en place d'une commission d'enquête après la défaite contre le Portugal, synonyme d'élimination. Deux joueurs ont en outre été exclus pour raisons disciplinaires et les joueurs avaient observé une grève d'une journée pour non-paiement de primes Invincibilité. Avant son 8e de finale contre le Chili à Belo Horizonte, le Brésil n'avait pas perdu à domicile contre une équipe sud-américaine depuis 40 matches et une rencontre amicale contre le Paraguay (1-0) en août 2002. Encore plus impressionnant, la Seleçao n'avait pas connu la défaite en compétitions officielles depuis 1975 et un revers (3-1) en demi-finales de la Copa America contre le Pérou. Les Auriverde n'avaient jamais mordu la poussière contre la Roja sur leurs terres en 26 matches (20 victoires, 6 défaites). bur-dhe

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!