Publié

FootballMondial-2014/Qualif. - Espagne: En pointe, une place à prendre pour Negredo (MAGAZINE)

Par Jean DECOTTE MADRID, 10 oct 2013 (AFP) - Sélection championne du monde cherche attaquant de pointe: sans Fernando Torres, David Villa ni Roberto Soldado, c'est le moment ou jamais pour Alvaro Negredo de percer avec l'Espagne en qualifications pour le Mondial-2014, vendredi face au Bélarus et mardi contre la Géorgie.

La "Roja", qui a besoin d'une victoire et d'un nul pour être assurée d'être au Brésil en juin prochain, est privée pour ces matches à domicile des deux buteurs qui ont contribué aux triomphes espagnols des dernières années: Torres et Villa. Le premier (29 ans), blessé à un genou, peine toujours à retrouver à Chelsea le rendement qui était le sien à Liverpool au tournant des années 2010. Le second (31 ans), touché à la cheville, a quitté le FC Barcelone pour l'Atletico Madrid cet été afin de retrouver un nouveau souffle. La question du "numéro 9" est si préoccupante en Espagne que Del Bosque envisage de faire appel au buteur de l'Atletico Madrid Diego Costa, qui a joué deux matches amicaux sous le maillot du Brésil mais pourrait être sélectionnable sous peu avec l'Espagne en vertu de sa double nationalité. Certes, le milieu offensif Cesc Fabregas sait délivrer la dernière passe lorsqu'il évolue au poste de "faux 9", que ce soit avec Barcelone ou en sélection, mais la "Roja" a aussi besoin d'attaquants qui pèsent sur les défenses - et Alvaro Negredo est de ceux-là. Technique, bon de la tête, le gaucher de 28 ans vit un début de saison plutôt réussi, avec quatre buts en club et deux avec la "Seleccion" - notamment un bijou de talonnade contre l'Equateur en août (2-0). "Il sait conclure et il a de la puissance physique, nous attendons beaucoup de lui. J'aime la manière dont il se déplace dans la surface", avait commenté Del Bosque lors de ce déplacement en Amérique du Sud. L'intéressé, qui a aussi marqué un but précieux contre la Finlande en septembre, a pu savourer sa revanche après avoir été écarté avant la Coupe des Confédérations en juin au profit de l'attaquant de Tottenham Roberto Soldado. "J'espère pouvoir continuer à venir en sélection, il va falloir continuer à se battre, a souligné le natif de Madrid. (La sélection) m'a manqué et j'avais très envie de la retrouver." Transféré à Manchester City cet été pour une vingtaine de millions d'euros, le joueur aux 17 sélections (8 buts) paraît en mesure de s'imposer en club malgré la forte concurrence du Bosnien Edin Dzeko. Et il semble en passe de faire de même avec la "Roja", aux dépens de son alter-ago Roberto Soldado (24 buts avec Valence en Liga la saison dernière), dont le principal défaut est peut-être d'avoir des qualités similaires à celles de Negredo (25 buts avec le FC Séville). Signe que la balance penche du côté du Mancunien, le sélectionneur Vicente Del Bosque a d'ailleurs préféré lundi convoquer le néophyte Michu (Swansea) pour pallier le forfait de dernière minute de Villa, plutôt que de rappeler Soldado. Contre le Bélarus (80e nation mondiale) et la Géorgie (97e), la sélection numéro 1 au classement Fifa ne devrait pas avoir trop de problèmes pour composter son billet pour le Brésil. Alvaro Negredo, lui, a l'opportunité de valider le sien. jed/jgu

(AFP)

Votre opinion