Publié

rugbyMondial-2015/Afrique du Sud: De Villiers "a un plan" (TROIS QUESTIONS)

Birmingham (Royaume-Uni), 25 sept 2015 (AFP) - L'Afrique du Sud "a un plan bien établi" pour battre les Samoa, samedi à Birmingham en Coupe du monde, assure Jean de Villiers, le capitaine des Boks, bien décidé à se rattraper après la défaite surprise contre le Japon (34-32).

QUESTION: Cette semaine, de nombreux observateurs ont évoqué des problèmes de communication au sein de l'effectif, certains joueurs cadres ignoreraient même les consignes de l'entraîneur...

REPONSE: "C'est vous qui écrivez l'article, c'est à vous de me le dire! (sourire) Il y a toujours beaucoup de spéculation après une telle défaite. J'imagine que certains veulent chercher la petite bête, voire créer des tensions. Mais nous sommes une équipe, nous sommes solidaires et ça ne sert à rien de montrer tel ou tel joueur du doigt. A titre personnel, je dois rendre la confiance au coach, je dois lui montrer que je mérite ma place. En tant qu'équipe, on connaît tous nos responsabilités. Il n'y a qu'un patron, c'est le sélectionneur. Nous devons faire ce qu'il attend de nous. On a un plan bien établi pour ce week-end, on sait ce qu'on a à faire. On tire tous dans le même sens."

Q: Les rencontres précédentes face aux Samoa ont été assez brutales.

R: "C'est vrai. Et la discipline sera d'autant plus importante. Mais les contacts, aussi rugueux soient-ils, font partie du rugby. Les Samoa jouent un jeu physique, on le sait. A nous de rester dans les limites du jeu et des règles. J'espère qu'on pourra produire du beau spectacle pour le public mais aussi pour les joueurs."

Q: Est-ce qu'on en rajoute si on vous dit que le prochain match est le plus important de l'histoire récente du rugby sud-africain?

R: "Non, vous avez parfaitement raison. On sent la pression, on sait à quel point le rugby est important pour le pays. L'Afrique du Sud est une nation fière. On a vu à quel point la défaite (contre le Japon) a pu créer une rupture dans le pays. On a la responsabilité de rectifier le tir. Le rugby est un jeu mais, en Afrique du Sud, le rugby a fait tellement plus qu'un simple jeu... On a déçu beaucoup de gens la semaine dernière. On a maintenant la chance de se rattraper. Ce sera un match très physique contre une équipe très déterminée. Un adversaire féroce. Il nous faudra résister. On s'est mis dans cette position tout seul. (...) On a bien joué contre le Japon. On est restés disciplinés mais il faudra l'être encore plus. On a pas toujours su faire fructifier de nos offensives. Il nous faudra mettre des points. Tactiquement, on pourrait être meilleurs: il nous faudra jouer intelligemment. Mais on a un plan bien établi."

mam-mca/pga/jl

(AFP)

Votre opinion