Publié

rugbyMondial-2015 - Australie - Cheika: "Nous, ça va, on est tranquille" (QUESTIONS-REPONSES)

Birmingham (Royaume-Uni), 27 sept 2015 (AFP) - Sélectionneur heureux du début de Coupe du monde de l'Australie, Michael Cheika est loin de se faire une montagne du choc crucial de samedi prochain contre l'Angleterre à Twickenham, préférant garder la même approche, pour l'heure gagnante.

QUESTION: Comment analysez-vous votre début de Coupe du monde avant d'affronter les Anglais ?

REPONSE: "On a eu la possibilité de changer, pour tester tous les joueurs. Tout le monde a joué et maintenant on peut choisir l'équipe qui peut continuer le tournoi, à commencer par le match contre l'Angleterre. On a eu une préparation rude pour résister aux possibilités de blessures à tout moment. Avec un groupe de 31, c'est très important, surtout que nous avons choisi deux équipes un joueur".

Q: La victoire du pays de Galles samedi à Twickenham change-t-elle quelque chose dans l'approche du match de samedi prochain ?

R: "Ca dépend. Si notre objectif est juste de sortir de notre poule, peut-être. Mais si notre objectif est de gagner le tournoi, ce n'est pas vraiment la cas, car il n'y a aucune équipe qui ait gagné la Coupe du monde en perdant un match. Nous, notre programme de cette semaine est de progresser, nous améliorer tout le temps. On verra samedi le résultat".

Q: En Angleterre, le match contre l'Australie est devenu une cause nationale. Pour vous, que représente-t-il ?

R: "Nous, ça va, on est tranquille. Eux sont chez eux, c'est clair qu'ils sont favoris et que tout le monde va être contre nous. Mais nous, on commence à aimer ça. Avant, l'équipe d'Australie n'était pas sûre dans ces moments difficiles. Maintenant on essaye d'être plus forts mentalement pour avoir du confort dans les zones où on en manquait. Dans les situations difficiles, il faut être clairs, sûrs de notre rôle et de notre identité. Si on arrive à avoir cette identité, on sera contents samedi, quelque soit le résultat".

Q: Les Gallois vous ont-ils donné des clés pour jouer les Anglais ?

R: "Je pense que l'on a notre propre jeu. On est vraiment concentrés sur nous-mêmes. Je suis jeune comme entraîneur national, tous les autres ont eu beaucoup plus de temps que moi, ils ont beaucoup plus d'expérience. La chose la plus sûre est d'être concentré sur mon équipe, être clair avec eux. Même s'il faut regarder un peu les autres équipes, on doit garder notre énergie pour notre jeu".

Q: En arrivant si tard à la tête des Wallabies, n'est ce pas le vent de fraîcheur qui peut faire la différence ?

R: "Je ne sais pas, on verra, on saura à la fin. Je pense qu'il n'y a pas grand chose d'autre que l'on pouvait faire. On s'est très bien préparé ces trois derniers mois. J'ai compris après la tournée de novembre ce qu'il fallait améliorer pour être compétitifs, étant donné notre poule. L'important, c'est que l'on ne soit pas encore arrivé encore à notre meilleur niveau. L'important, c'est de l'être le jour où on joue l'Angleterre chez elle pour gagner".

rap/jl

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!