Publié

rugbyMondial-2015 - Ecosse-Etats-Unis: les déclarations

Leeds (Royaume-Uni), 27 sept 2015 (AFP) - Vern Cotter (entraîneur de l'Ecosse):

"La seconde période nous a remis sur les rails.

Nous nous sommes sortis de ce que l'on peut qualifier de journée difficile. Nous n'avons eu que quatre jours de repos. (...) Je ne suis jamais satisfait. Mais, je suis OK avec le contenu. Nous essayons de nous améliorer. Il faut féliciter les joueurs d'avoir réussi à se reconcentrer. (...) Je ne peux pas (répéter ce que j'ai dit à la mi-temps). Je leur ai dit de se recentrer sur une ou deux choses. Nous étions encore dans le match. Nous avons changé deux-trois trucs qui nous ont remis dans le jeu. Jouer sur le petit côté... Les changements tactiques ont fonctionné. Les gars ont bien travaillé et nous avons repris les devants."

Henry Pyrgos (demi de mêlée et capitaine de l'Ecosse):

"J'ai dit aux gars que nous n'avions pas été assez précis en première période. Nous devions relâcher de la pression. Nous étions derrière, nous avions fait des erreurs et ils nous ont punis à chaque fois. C'était assez simple pour nous, il fallait rester calme, faire attention au ballon et tenter des choses. Nous avons marqué deux fois et pris l'avantage. Ca a bien fonctionné ensuite."

Mike Tolkin (entraîneur des Etats-Unis):

"Ils ont joué avec beaucoup d'énergie en deuxième période. Cela aurait très bien pu basculer de l'autre côté. De notre point de vue, pendant la première période, nous avons eu le momentum, même si nous avons raté nos quatre premières touches, cela nous a coûté de nombreuses occasions. A la sortie des vestiaires, nous savions qu'il fallait jouer chez eux et marquer les premiers. Le contraire est arrivé. Après cela, nous avons été beaucoup pénalisé, nous avons joué depuis notre camp et nous avons fait des en-avants à des moments cruciaux. Cette deuxième période a été très frustrante. Tout l'élan du début de match a été stoppé."

Chris Wyles (arrière et capitaine des Etats-Unis):

"Je ne crois pas que ce soit injuste. Notre discipline nous a laissé tomber. Nous n'en avons pas fait assez en seconde période. Nous savions qu'ils allaient sortir remontés (des vestiaires). Nous devions mettre les points les premiers, mais on a fait exactement l'opposé de ce que l'on voulait faire."

mam/jl

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!