Publié

rugbyMondial-2015 - Ecosse - Matt Taylor: Les Japonais "peuvent amener le danger de partout" (TROIS QUESTIONS)

Gloucester (Royaume-Uni), 22 sept 2015 (AFP) - L'entraîneur de la défense de l'Ecosse Matt Taylor a dit mardi se "méfier" du Japon, le premier adversaire du XV du Chardon lors du Mondial-2015, mercredi à Gloucester (13h30 GMT), les récents vainqueurs des Springboks pouvant "amener le danger de partout".

Q: Qu'avez-vous pensé de la performance japonaise contre l'Afrique du Sud? R: "J'ai eu la chance d'assister au match. Le Japon a superbement joué, ils sont bien entraîné, en très bonne condition physique. Au final c'est un équipe contre une autre. Nous attendons ce moment depuis quatre ans. Nous sommes impatients. Nous nous concentrons sur le Japon. Mais vraiment, c'était un super match. On va essayer nous aussi de mettre au point un bon spectacle." Q: Vous attendez-vous au même genre de match? R: "Nous avons regardé leurs matches sur les huit dernières semaines, nous avons examiné leur schéma de jeu. Nous les avons observé et nous pensons avoir compris leur façon de jouer. Comme pour toutes les équipes, on a regardé ce qu'ils faisaient bien, ce qu'ils faisaient moins bien. Il y a plein de choses qu'ils ont fait contre l'Afrique du Sud qu'ils avaient déjà fait avant. Pour moi, nous sommes préparés. Nous allons nous adapter. Q: Craignez-vous des joueurs japonais en particulier? R: "Ils ont vraiment plusieurs joueurs excellents. Ils ont changé Tui pour Mafi en N.8. Tous les deux sont de superbes attaquants, qui font jouer autour d'eux. Mafi a été exceptionnel quand il est rentré contre l'Afrique du Sud. Il a remis le Japon dans le bon sens. Nous nous méfions de lui. Le 9 (Tanaka), le 10 (Tatekawa), le 13 (Sau), le 14 (Matsushima), le 15 (Goromaru)... Ils peuvent amener le danger de partout et sont très techniques. Ils sont exceptionnels et nos joueurs le savent. On ne va pas les regarder jouer, nous serons présents en défense. Ils ont une bonne mêlée, mais nous aussi. La discipline sera importante car Goromaru a un très bon pied." Propos recueillis en conférence de presse. mam/jcp

(AFP)

Votre opinion