Publié

rugbyMondial-2015 - Enfin l'Australie et revoilà le Japon (PRESENTATION)

Londres, 22 sept 2015 (AFP) - L'Australie est le dernier prétendant au titre à entrer dans la Coupe du monde, face aux Fidji mercredi à Cardiff, alors que le Japon affronte l'Ecosse quatre jours après son exploit majuscule face aux Springboks.

Enfin, la France retrouve une veille connaissance; la Roumanie. Les Australiens ont vu à l'oeuvre leurs deux principaux adversaires de la "poule de la mort" (A): l'Angleterre face aux Fidji (35-11) en match d'ouverture. Puis les Gallois "bis" face à l'Uruguay (54-9). Puis, ils ont jeté un oeil goguenard sur la défaite Sud-Africaine face aux Japon (34-32) et sur le succès des All Blacks sur l'Argentine (26-16). Maintenant, place au jeu. Les Wallabies vont enchaîner trois matches en 10 jours (Fidji mercredi, Uruguay dimanche, Angleterre le 3 octobre) décisifs dans la course aux quarts de finale. Auront-ils le rythme ? A priori, pas de problème. Sur la route de l'Europe, l'entraîneur Michael Cheika avait programmé un dernier match de préparation le 6 septembre à Chicago. Pour cette entrée en scène, Cheika a d'ailleurs choisi d'aligner sa meilleure équipe, avec notamment le grand retour en match officiel du "Toulonnais" Matt Giteau (33 ans, 96 sélections), aligné au centre aux côtés de Kuridrani, grâce à une assouplissement de la règle interdisant le port du maillot jaune et vert aux joueurs évoluant à l'étranger. L'opposition entre les deux lignes d'attaque s'annonce particulièrement relevée. Mais la clé du match se situe, comme toujours, devant où les Australiens semblent supérieurement armés, notamment dans le jeu au sol, avec les deux spécialistes Pocock et Hooper. Outre l'Australie, une autre équipe entre dans le Mondial 5 jours après le match d'ouverture; l'Ecosse opposée au Japon, l'équipe sensation. Quatre jours après l'ahurissante victoire sur l'Afrique du Sud, les Brave Blossoms aligneront la plupart de leurs cadres, avec un objectif simple: l'emporter et se rapprocher d'une qualification historique pour les quarts de finale. "Nous ne sommes pas venus ici pour faire un seul coup d'éclat", a prévenu le sélectionneur Eddie Jones. Son équipe est-elle capable d'enchaîner les exploits ? L'euphorie de la victoire face aux Boks suffira-t-elle à effacer la fatigue ? Surtout l'Ecosse, qui reste sur un dernier match de préparation très convaincant en France (malgré la défaite 19-16) le 5 septembre, semble équipée en joueurs mobiles pour contrer les Japonais. Et on peut compter sur l'entraîneur Vern Cotter pour mettre en garde ses joueurs. Le match France - Roumanie, qui clôturera la journée, s'annonce moins équilibré. Les deux équipes s'affrontaient lors de duels épiques et serrés jusqu'au début des années 1990. Depuis, le déclin de la Roumanie a rendu les affrontements plus épisodiques et à sens unique; les Français ont remporté les quatre derniers matches avec un écart moyen de 49 points. Feront-ils aussi bien mercredi soir ? Pour éviter tout relâchement après la victoire sur l'Italie (32-10), le XV de France cite l'exemple d'Afrique du Sud - Japon. Le refrain à la mode... Poule A (en heures GMT) (15h45): Australie - Fidji à Cardiff Poule B (13h30): Ecosse - Japon à Gloucester Poule D (19h00): France - Roumanie à Londres (stade Olympique) pga/cto

(AFP)

Votre opinion