Publié

handMondial-2015 messieurs - Le Qatar en huitièmes, comme l'Espagne, la Croatie et la Macédoine (CHAPEAU)

Doha, 19 jan 2015 (AFP) - L'Espagne, la Croatie, la Macédoine et, plus inattendu, le Qatar se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial-2015 messieurs de handball, en signant leur troisième succès consécutif, lundi à Doha.

Championne du monde en titre, l'Espagne s'est promenée devant le Chili (37-16), grâce notamment à son gardien Gonzalo Perez (18 arrêts). Elle est première du groupe A devant le Qatar, qui a créé la première surprise du tournoi en dominant la Slovénie (31-29). Ces deux équipes en découdront pour la première place lors de la prochaine journée mercredi. C'est la cinquième participation à un Mondial du Qatar, qui n'a encore jamais fait mieux que seizième (2003). L'équipe dirigée par l'Espagnol Valero Rivera, champion du monde en 2013 avec son pays, a réussi une grosse performance pour vaincre la Slovénie, quatrième il y a deux ans et qui avait facilement gagné ses deux premiers matches contre le Bélarus (34-29) et le Chili (36-23). Les Qatariotes, avec leur équipe composée pour moitié de joueurs naturalisés, s'en sont sortis grâce à une énorme prestation de leur arrière gauche d'origine cubaine Rafael Capote, qui a inscrit douze buts (12 sur 17 aux tirs). Leur efficacité sur le repli défensif leur a permis de contenir l'ailier droit slovène Dragan Gajic, auteur de 24 buts lors des deux premiers matches, et complètement éteint (3 buts, à 3 sur 7) lundi. Pour se qualifier, la Slovénie devra battre lors de la prochaine journée le Brésil, qui a décroché sa première victoire face au Bélarus (34-29), avec neuf buts de son ailier gauche Felipe Borges. Dans le groupe B, la Croatie s'est offert une nouvelle partie de plaisir, devant l'Iran (41-22). L'ailier droit Zlatko Horvat a réussi une démonstration (12 buts). Le premier test pour les Croates, médaillés de bronze en 2013, aura lieu mercredi face à la Macédoine, qui a eu du mal à se défaire d'une accrocheuse équipe de Bosnie-Herzégovine (25-22). La Tunisie, huitième de finaliste en 2013, a évité la catastrophe en arrachant le nul contre l'Autriche (25-25), grâce au septième but d'Amine Bannour. Mais après ses deux défaites initiales, ce point pourrait bien s'avérer insuffisant. cyb/es

(AFP)

Votre opinion