28.08.2015 à 17:50

judoMondiaux-2015 - Encore de l'or à 33 ans pour Emane, le Japon domine toujours (COMPTE RENDU)

Par Sabine COLPART

Astana (Kazakhstan), 28 août 2015 (AFP) - La Française Gévrise Emane a forcé l'admiration en enlevant à 33 ans son 3e titre mondial de judo alors que la jeune Mami Umeki, sacrée à 20 ans, a permis au Japon de conserver sa domination, vendredi à Astana.

La France, qui est la nation ayant engagé le plus de médaillés mondiaux au Kazakhstan, n'avait toujours pas glané de titres sur ces championnats.

Emane lui a offert sa première médaille d'or en enlevant de façon explosive, fidèle à son judo, la finale de moins de 70 kg.

Elle a infligé un ippon en 14 secondes à l'Espagnole Maria Bernabeu, qui n'était encore jamais montée sur un podium mondial.

Emane a collecté son 3e titre mondial, huit ans après le premier dans la catégorie.

Après des jeux Olympiques 2008 décevants, elle a décidé de descendre de catégorie, ce que jamais aucun athlète ne fait en raison de la dureté des régimes pour atteindre le poids en compétition.

Mais la Française d'origine camerounaise n'a peur de rien. Elle relève le défi et en 2011, elle devient championne du monde en -63 kg avant de remporter le bronze aux Jeux de Londres en 2012.

Emane, qui a obtenu son professorat de sport en fin d'année dernière, n'en a pas fini avec ce qu'elle a accomplir en judo.

Et la voilà repartie sur les tatamis, en -70 kg de nouveau.

"C'est énorme. Je suis hyper contente, je pense aux Jeux. Je me dis qu'aller chercher un titre olympique ce n'est pas impossible en fait", a-t-elle souligné.

"Ce qui me fait rêver c'est les Jeux, aller chercher le seul titre qui me manque et c'est pour ça que j'ai décidé de me remettre au travail. Avec du travail tout est possible".

La tenante du titre, la Colombienne Yuri Alvear, n'a pas réussi à conserver son titre, barrée sur sa route en quarts de finale par Emane.

Elle s'est contentée du bronze, avec une autre Française, Fanny-Estelle Posvite.

Elle n'a que 20 ans mais les jeux Olympiques l'année prochaine la font assurément rêver.

Mami Umeki, championne du monde junior en 2011, a réussi son entrée chez les senior pour se poser en future star du judo. Elle a décroché l'or après avoir battu en finale des moins de 78 kg la Slovène Anamari Velensek, sur ippon après prolongation.

L'Allemande Luise Malzahn et la Néerlandaise Marhinde Verkerk ont accroché le bronze.

Côté messieurs, le Sud-Coréen Gwak Dong-han était celui que l'on attendait pas.

A 23 ans, il s'est défait en finale d'un cador de la catégorie, le Russe Kirill Denisov, battu pour la 2e fois en finale des championnats du monde.

Le Géorgien Varlam Liparteliani, double champion d'Europe, s'est contenté du bronze, tout comme le Japonais Mashu Baker.

Le Japon reste en tête au tableau des médailles avec 11 médailles dont 5 en or, devant la Corée du Sud, 5 médailles dont 2 en or, et la France (5 médailles dont 1 or).

Samedi a lieu la dernière journée en individuel et dimanche ce sera les épreuves par équipes, messieurs et dames.

sc/dhe

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!