27.08.2015 à 17:16

judoMondiaux-2015 - Nagase et Trstenjak entrent dans l'Histoire (COMPTE RENDU)

Par Sabine COLPART Astana (Kazakhstan), 27 août 2015 (AFP) - Le Japonais Takanori Nagase (-81 kg) et la Slovène Tina Trstenjak (-63 kg) sont entrés dans l'Histoire comme premiers champions du monde dans leurs catégories respectives, jeudi à Astana.

A 21 ans, Takanori Nagase, a remporté sa toute première médaille mondiale avec l'or. Il a créé la surprise dans une catégorie où les Japonais ne brillent pas habituellement, les moins de 81 kg messieurs. Avant lui, aucun Nippon n'avait réussi à monter sur la première marche du podium des championnats du monde en moins de 81 kg et il faut remonter à 10 ans pour trouver un Japonais médaillé dans cette catégorie des mi-lourds. Il s'agit de Takashi Ono, médaillé de bronze en 2005 et le seul jusqu'à ce jeudi à Astana. Nagase a réussi un parcours sans faute et s'est même offert en demi-finales la tête du tenant du titre, Avtandili Tchrikishvili, qui ne s'est même pas consolé avec le bronze. Le Géorgien a été battu en match pour la 3e place par le Brésilien Victor Penalber. Et puis le Japonais a affronté en finale le Français Loïc Pietri, champion du monde en 2013. Nagase a infligé un ippon à mi-combat à Pietri en l'immobilisant au sol profitant d'une erreur de débutant du Français, qui a reconnu s'être "fait avoir en beauté". Pietri a néanmoins glané une 3e médaille mondiale, le jour de son anniversaire, après l'or en 2013 et le bronze en 2014. De bonne augure à un an des jeux Olympiques de Rio où Nagase et Pietri seront parmi les favoris. Le Japon n'avait pas de champion du monde en moins de 81 kg mais a déjà un champion olympique, Makoto Takimoto, sacré aux JO de Sydney en 2000 et qui attend son successeur depuis 15 ans. Le champion olympique en titre, le Sud-Coréen Kim Jae-bum, a pleuré toutes les larmes de son corps à Astana. Il a été éliminé dès son premier combat par le Portugais Carlos Luz, auteur de la sensation du jour avec un ippon d'excellence sur le champion des champions. Kim Jae-Bum n'a pas voulu en croire ses yeux, a demandé l'arbitrage vidéo qui a confirmé ippon. Le Coréen est resté longuement accroupi au bord du tapis puis s'est posté dans un coin du tatami alors que les deux combattants attendaient pour démarrer leur match. Il a finalement quitté le tatami sous l'insistance des arbitres et de son coach, et s'est effondré régulièrement en pleurs sur le chemin qui le ramenait à la salle d'échauffement. Chez les dames, la Slovène Tina Trstenjak a été sacrée championne du monde en moins de 63 kg, une grande première pour elle mais aussi pour son pays qui n'avait encore jamais obtenu l'or aux Championnats du monde. Trstenjak a réussi également l'exploit de battre la Française Clarisse Agbegnenou, tenante du titre et grande favorite. Avec son judo nerveux, elle a sérieusement embrouillé la Française, qui n'a pas su trouver la solution. La Mongole Munkhzaya Tsedevsuren et la Japonaise Miku Tashiro ont pris le bronze. Le Japon tient toujours la tête au classement des nations avec 9 médailles dont 4 en or. sc/dhe

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!