Publié

escrimeMondiaux-2015 - Sabre: doublé russe pour commencer avec Velikaya et Yakimenko (COMPTE RENDU)

Moscou, 14 juil 2015 (AFP) - Pour les premières médailles décernées aux Championnats du monde d'escrime à Moscou, les sabreurs russes Alexey Yakimenko et Sofya Velikaya ont offert mardi à leur pays un doublé, le premier pour leur entraîneur, le maître d'armes français Christian Bauer depuis qu'il a pris en main le sabre russe.

Les organisateurs n'avaient probablement pas programmé par hasard le sabre pour la première soirée de distribution de médailles, cette arme étant de tradition la plus forte de l'escrime russe. Chez les messieurs, le titre est revenu à Yakimenko, qui devient le troisième Russe en trois ans à se parer d'or après Veniamin Reshetnikov en 2013 et Nikolay Kovalev l'an passé à Kazan. Bauer, arrivé à la tête des équipes de sabre de Russie en 2012, reste donc invaincu en trois Mondiaux et peut voir venir assez tranquillement les Jeux de Rio l'an prochain. "Nous faisons chacun notre travail. Je ne peux pas vous dire quelle est la part qui revient à maître Bauer, mais nous l'avons gagné ensemble", a commenté à la fin de la compétition le nouveau champion du monde. Il marque de précieux points dans la perspective olympique, puisque ces Mondiaux ont un coefficient élevé par rapport aux autres épreuves qualificatives. "Je ne suis pas seulement content pour moi-même de ce titre, mais surtout pour les gens venus nous voir. Mes parents étaient dans la salle", a expliqué Yakimenko en conférence de presse, pour son premier titre mondial. En revanche, Bauer a connu les premières joies d'un titre mondial avec ses filles de la Volga. Depuis son arrivée, il avait à chaque fois dû voir l'Ukrainienne Olga Kharlan monter sur la plus haute marche du podium, que ce soit en 2013 à Budapest ou en 2014 à Kazan. Mardi, Kharlan s'est arrêtée en 8es de finale, sortie autoritairement par la Française Cécilia Berder, que Velikaya a retrouvé en finale. La Russe est devenue une bête noire pour les Françaises, puisqu'elle avait déjà battu Charlotte Lembach en finale des Championnats d'Europe à Montreux il y a un mois. Berder a reconnu la supériorité de Velikaya, osant la comparaison avec le joueur de tennis Roger Federer: "elle maîtrise tous les compartiments du jeu". Velikaya se pare d'or mondial pour la deuxième fois après son titre individuel en 2011 à Catane. Françaises et Russes devraient se retrouver lors de la compétition par équipes programmée vendredi et qui sera importante dans la course à la qualification olympique. Mercredi, place aux épreuves individuelles à l'épée, avec des Français favoris chez les messieurs et une lutte sans merci entre Hongroises et Roumaines prévue chez les dames. tba/chc

(AFP)

Votre opinion