Publié

tismeMondiaux-2015 - Usain Bolt: "Sauveur de l'athlétisme? Ce n'est pas à moi de le dire (PRINCIPAUX POINTS)

Pékin, 23 août 2015 (AFP) - Le Jamaïcain Usain Bolt, qui a conservé dimanche sa couronne mondiale du 100 m, s'est montré sobre dans la victoire, refusant d'endosser le rôle de sauveur de l'athlétisme pour avoir devancé l'Américain Gatlin, suspendu à deux reprises pour dopage.

. A propos de sa victoire:

"C'est incontestablement ma course la plus difficile pour conserver un titre. Justin (Gatlin) a très bien couru toute l'année, et mon coach et moi-même avons appris au fil des ans qu'il réussit toujours à élever encore son niveau lors des championnats. Je savais que si je venais ici pour gagner, je devais sortir une grande course. Je suis fier de moi. J'ai traversé beaucoup de choses cette saison. J'ai eu des hauts et des bas, alors pour moi, réussir à tout mettre en place au bon moment, c'est une grande victoire. C'est vraiment le top quand arrive la compétition".

. Sur le fait d'avoir devancé Gatlin, suspendu à deux reprises pour dopage:

"Est-ce que je suis le sauveur de l'athlétisme? Ce n'est pas à moi de le dire. Moi, je suis juste venu ici pour enrichir ma légende, gagner et continuer ma série en grands championnats".

. Sur sa force mentale qui lui permet d'être le meilleur le Jour-J:

"Vous pouvez demander aux meilleurs athlètes. Tous ceux qui doutent d'eux-mêmes, alors ils ont déjà perdu la course. Je ne doute jamais de moi et je sais de quoi je suis capable. Tout ce que j'avais à faire était de construire une bonne course. Ce n'était pas parfait, mais je l'ai fait".

. Sur le fait de devenir l'athlète le plus titré de l'histoire des Mondiaux:

"Évidemment, je suis très heureux. J'ai toujours envie d'être le meilleur athlète de l'histoire, ou au moins d'être parmi les meilleurs. Et ça passe par des trophées et le fait de continuer à faire de mon mieux. Je veux rester numéro un jusqu'à ma retraite".

. Le message qu'il souhaite adresser aux jeunes à propos du dopage:

"Je veux juste leur dire que c'est possible de réussir, de gagner des courses à force de conviction et de travail dur. Moi, je me pousse tous les jours. J'ai un bon coach, je crois que c'est juste une question d'éducation. Je le fais depuis des années, je me concentre là dessus et c'est tout".

. A propos du 200 m à venir, de nouveau contre Gatlin:

"Après ce 100 m, je vais rentrer à l'hôtel et me reposer. Je vais probablement passer quelques coups de fil, mais il n'y a pas vraiment le temps de célébrer. Je vais me reposer et être prêt".

Propos recueillis en conférence de presse

fbr/tba

(AFP)

Votre opinion