12.06.2018 à 15:42

Monsieur le ministre fête un anniversaire

BRASIL NIGHT

Gilberto célébrera les 40 ans de son album «Refavela», écrit au Nigeria, le samedi 7 juillet à Montreux.

par
Laurent Fluckiger
Le Brésilien sera accompagné de son fils Bem Gil (à g.) et (de g. à dr.) la chanteuse italienne Chiara Civello, la Capverdienne Mayra Andrade et l’accordéoniste brésilien Mestrinho.

Le Brésilien sera accompagné de son fils Bem Gil (à g.) et (de g. à dr.) la chanteuse italienne Chiara Civello, la Capverdienne Mayra Andrade et l’accordéoniste brésilien Mestrinho.

DR

Ce sont les 40 ans d’un album qui occupe une place très significative dans son œuvre que Gilberto Gil célébrera le samedi 7 juillet à l’Auditorium Stravinski: «Refavela» et ses rythmiques africaines. Invité en 1977 au Festival mondial d’art et de culture noire à Lagos, le Brésilien compose la plupart des chansons lors de son séjour au Nigeria. Comme «Balafon», à propos duquel il raconte: «J’ai rapporté un balafon typique du golfe de Guinée et j’ai écrit le morceau.» Gilberto Gil veut rendre compte des afrorismes d’alors, portés par une basse funk et beaucoup de percussions.

À Montreux, l’ancien ministre de la Culture du Brésil revisitera les dix titres de «Refavela» avec son fils Bem Gil et d’autres invités de marque: la chanteuse italienne Chiara Civello, la Capverdienne Mayra Andrade et l’accordéoniste brésilien Mestrinho. Gilberto Gil ne manquera pas de reprendre également d’autres chansons qu’il considère intimement liées à son œuvre, comme le classique de Bob Marley «Exodus».

Avec l’«Aretha Franklin brésilienne»

Une autre habituée des fameuses soirées brésiliennes le précédera: Margareth Menezes. Son cocktail préféré? Un mélange de samba, de reggae et d’afrobeat. Figure de proue du mouvement Afropop Brasileiro, qui célèbre la culture afro-brésilienne, et surnommée l’«Aretha Franklin brésilienne», l’explosive quinquagénaire célébrera trente ans de carrière.

Toujours le samedi 7 juillet, Mart’nália (prononcer «martinalia») étrennera son Latin Grammy Award du meilleur album de samba qu’elle a remporté en 2017. Il y a dix ans, la chanteuse mettait le feu à l’Auditorium Stravinski, avant de rejoindre Gilberto Gil sur scène. La boucle serait alors bouclée…

Brasil Night: Margareth Menezes, Mart’nália, Gilberto Gil. Le samedi 7 juillet au Stravinski. Prix: 89/285 fr. www.montreuxjazz.com

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!