Publié

FootballTitulaire à 17 ans, Monteiro impressionne face à YB

Le défenseur servettien a vécu sa première titularisation à 17 ans contre YB et il a parfaitement géré son match. 

par
Daniel Visentini
Diogo Monteiro (à gauche) aurait aimé fêter sa première titularisation par une victoire. Mais Servette, à onze contre dix, n’a pas trouvé la faille face au leader.

Diogo Monteiro (à gauche) aurait aimé fêter sa première titularisation par une victoire. Mais Servette, à onze contre dix, n’a pas trouvé la faille face au leader.

GABRIEL MONNET/LPS

Du haut de ses 17 ans, Diogo Monteiro affiche l’assurance d’un vieux briscard. Les circonstances y ont contribué: avec l’expulsion d’Itten dès la 18e minute, YB était à dix, avec le seul Elia pour gêner devant. Pas de quoi perturber les Grenat. Mais Monteiro a montré de la solidité et de la sécurité dans tous ses gestes. Une belle technique aussi.

Serein pour sa première titularisation en Super League, le défenseur central était calme, pas stressé. «Non, je ne suis pas le genre à me mettre de la pression ou à être sous stress, expliquait-il tranquillement après la rencontre. Je n’ai rien à prouver, je devais juste jouer et tout apporter pour Servette. Tous les coéquipiers m’ont aidé aussi à être dans les meilleures conditions.»

Face à un YB regroupé

Des interventions, des belles prises et jouées vers l’avant: Monteiro a été en vue. Mais Servette n’a jamais réussi à trouver la faille, malgré la supériorité numérique. «A dix, YB avait parqué le bus…, relevait-il. Mais nous aurions pu faire mieux, c’est vrai.»

«C’est un relanceur, explique Alain Geiger en parlant de Monteiro. C’est pour cela qu’il était complémentaire avec Vouilloz. Diogo, c’est le gars qui a la technique à la relance, qui a tout de suite été au niveau de la Super League. Même s’il doit encore durcir un peu son jeu dans les duels. Ce n’est pas une surprise. Nous travaillons avec nos jeunes depuis un moment, pour les lancer dans les meilleures conditions, et je me félicite moi-même d’avoir pu aligner plusieurs jeunes issus de notre académie (ndlr: Monteiro, Vouilloz, Dias Patricio et Magnin), face au leader. Cette intégration demande du temps, mais nous bossons pour cela. Et cela porte ses fruits. Pour revenir à Monteiro, je crois qu’il a un bel avenir devant lui.»

Un avenir en Angleterre?

Un avenir qui pourrait bien se concrétiser cet hiver. Selon nos informations, Monteiro pourrait quitter Servette, pour rejoindre par exemple la Premier League en Angleterre. Le prometteur défenseur étant en fin de contrat en juin 2023, cela supposerait une somme de transfert et, également, un possible intéressement sur un prochain transfert.

En attendant, Servette reste sur ce 0-0 contre YB, pour n’avoir pas su trouver la faille. «On n’a pas dans nos rangs ce buteur qui marque et qui pourrait rassurer les autres, dit Geiger. On a cherché les exploits individuels et ce n’était sans doute pas la bonne solution. C’est notre souci: ne pas arriver à être dangereux face à un adversaire regroupé. Nous n’étions pas assez présents dans les trente derniers mètres. On va travailler ça.»

Servette a encore deux matches avant la pause. Mercredi soir à Wohlen en Coupe, dimanche au Letzigrund face au FC Zurich.

Ton opinion

8 commentaires