31.05.2018 à 12:10

FestivalMontreux dévoile son programme gratuit

C’est l’offre la plus prolifique du Jazz. Voici notre sélection parmi les 250 concerts, DJ sets et workshops à écouter à l’œil du 29 juin au 14 juillet.

par
Laurent Fluckiger
Programmée dans les plus grands festivals, The Black Madonna sera au Strobe Klub le 8 juillet.

Programmée dans les plus grands festivals, The Black Madonna sera au Strobe Klub le 8 juillet.

DR

Le volet gratuit du Montreux Jazz Festival? Ce n’est pas de la petite bière! De midi à 5 h du matin, il y a toujours quelque chose qui se passe sur les quais. Que ce soit au Lisztomania, apparu l’an dernier à la place de la Rock Cave et représentant une cartographie intense des tendances européennes; ou au traditionnel Music In The Park, scène à ciel ouvert avec un programme éclectique; mais aussi au Strobe Klub, lieu de nuits electro endiablées et désormais intégré au 2m2c; au El Mundo, la casa latino forcément torride; à la Coupole, nouvelle scène au cœur de la House of Jazz, pour y entendre notamment les workshops; sans oublier les désormais fameuses pool parties au casino de Montreux.

LISZTOMANIA Si le «Liszto» délaisse un peu le rock pour les sons urbains, le groupe du premier soir, Shame, devrait satisfaire les envies de riffs et de bière tiède. Avec sa fronde anti Theresa May et son attitude de sales gosses sur scène, c’est le groupe anglais post punk du moment. Foi de Rémi Bruggmann, programmateur de la salle. Dans la nouvelle scène hip-hop francophone, le 3 juillet, on ne manquera pas Lord Esperanza, qui a sorti il y a une semaine «Infiniment vôtre» avec un featuring de Romeo Elvis. Certains en rêvaient: l’Irlandais Reijie Snow et son hip-hop dans la veine de Tyler The Creator sont attendus le 8 juillet. À suivre: le Fribourgeois Muddy Monk (8), dont la synth pop est dans le collimateur de la presse française. Enfin, filez voir Yellow Days (12), qui a grandi en écoutant Mac DeMarco.

MUSIC IN THE PARK Qu’il fait bon de se retrouver en plein air à écouter un concert dans le parc Vernex. Et c’est d’autant plus agréable depuis que l’infrastructure a été totalement refaite. L’ouverture, déjà, risque d’être magique avec les guitares de The Two, rejoints par une belle collection d’artistes suisses: Carrousel (4), Nickless (11), The Gardener and The Tree (12), Les fils du facteur (13) ou Paul Plexi (14). Le folk-rock texan de The Band of Heathens (9) et le swing irlandais de The Eskies (2) devraient attirer les curieux. À noter que c’est ici qu’auront lieu les silent discos, les 29 juin, 7 et 13 juillet (rapatriées au Lab en cas de pluie).

STROBE KLUB Le plus épatant défouloir du festival rejoint le centre des congrès, en lieu et place du Montreux Jazz Club. Un plafond plus bas pour une ambiance fiévreuse et un balcon intégré à l’endroit, l’effet est garanti. Surtout quand la DJ que s’arrachent les plus grands festivals est de la partie: The Black Madonna (8 juillet). Il faut avoir entendu au moins une fois dans sa vie la house euphorisante de l’Américaine, désormais installée à Londres, où elle tient des résidences au XOYO. À ne pas manquer non plus: Palms Trax (1), Ellen Allien (2), Shlømo (4), François X (5) ou encore DVS1 et Antigone (9).

LA COUPOLE Maintenant que le Club est rapatrié au Petit Palais, c’est tout le bâtiment qui se transforme. Dès 15 h, les traditionnels workshops feront le bonheur des fans des pointures du jazz comme Stanley Clarke ou de celle de l’electro comme Carl Craig. Dès 18 h, c’est le début des Talent Awards alors que les jams commenceront à 23 h, sans compter des bals (!) qui auront lieu les 29 juin, 7 et 14 juillet. On trouvera également sous la Couple l’exposition «The Rise of David Bowie» de Mick Rock.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!