Montreux Jazz s’offre la légendaire Diana Ross

Publié

MusiqueMontreux Jazz s’offre la légendaire Diana Ross

Pour sa 56e édition, le festival frappe fort avec l’ex-membre des Supremes, Nick Cave, a-ha, Björk et Måneskin. Découvrez la totalité du programme payant. 

par
Fabio Dell'Anna
1 / 25
Diana Ross sera au Stravinski le 9 juillet.

Diana Ross sera au Stravinski le 9 juillet.

Getty Images
La programmation payante complète de la 56e édition.

La programmation payante complète de la 56e édition.

MJF
a-ha, au Stravinski le 1er juillet.

a-ha, au Stravinski le 1er juillet.

MJF

Montreux Jazz Festival revient en force avec un format repensé et une tête d’affiche de légende: Diana Ross. L’interprète de «Upside Down» sera au bord du Léman pour un concert unique en Suisse le samedi 9 juillet prochain. Un gros coup qui promet déjà d’être le moment phare de cette année. Deux autres artistes feront aussi une halte remarquée au Stravinski: a-ha et Björk. Le groupe norvégien ouvrira les festivités le 1er juillet en entamant leur tube de 1985 «Take On Me», alors que l’Islandaise de 56 ans se produira avec la Sinfonietta de Lausanne pour un show d’exception le 3 juillet. Elle était venue à Montreux une première fois en 1998.

Toujours au Stravinski, les riffs de guitares promettent aussi de faire vibrer le bord du lac. Des poids lourds du rock seront au rendez-vous, en commençant par Jeff Beck le 15 juillet. Van Morrison ouvrira d’ailleurs la soirée. Le leader de Led Zeppelin, Robert Plant, partagera la scène avec Alison Krauss (13 juillet), icône de la country qui a reçu 27 Grammy dans sa carrière, pour défendre leur projet commun. Des jeunes pousses se frotteront aussi à ces grands noms, tels les gagnants survoltés de l’Eurovision, Måneskin (12 juillet). Un show qui vous en mettra surtout plein la vue. 

On est curieux de voir Jacques Dutronc et son fils, Thomas Dutronc, le 8 juillet pour la première fois ensemble sur scène au festival. On est aussi content du retour de plusieurs artistes comme Nick Cave (2 juillet), John Legend (4 juillet) et Paolo Nutini (5 juillet). Ce dernier n’est pas revenu chez nous depuis sept ans. On est moins surpris de voir à l’affiche Woodkid (10 juillet), Ibrahim Maalouf (14 juillet) et Jamie Cullum (16 juillet) qui sont des amis du festival et sont souvent présents.

Un peu de Radiohead au Lab

Que l’on aime la pop, le hip-hop, le funk ou l’electro, le Lab s’affirme une nouvelle fois comme l’endroit où il faut être pour voir les pointures de demain, celles qui buzzent en ce moment et quelques-unes qu’un parterre où l’on peut boire des bières sied mieux que le parquet du Strav. On pense notamment au groupe The Smile (12 juillet), formé par Thom Yorke et son acolyte de Radiohead Jonny Greenwood. La star montante Gabriels (6 juillet) proposera un voyage sonore expérimentant principalement le gospel et la soul. Le R’n’B ne sera pas en reste avec Tinashe (9 juillet). L’Américaine de 29 ans, qui a déjà à son actif un duo avec Britney Spears, impressionne par sa voix mais aussi ses talents de danseuse.

Au Lab encore, les Britanniques viennent en force. Le groupe Years & Years et leur pop addictive nous feront bouger le 2 juillet. Arlo Parks (16 juillet), qui a gagné le prix de révélation de l’année aux Brit Awards en 2021, captivera du haut de ses 21 ans sa musique mélangeant pop et R’n’B. Dans le même genre, il ne faudra absolument pas passer à côté de Celeste (11 juillet) – son tube «Stop This Flame» compte près de 56 millions d’écoutes sur Spotify. La pointure du rap anglais Stormzy clôturera cette soirée.

Justement, pour les amateurs de rap, une soirée s’annonce très intéressante: celle du 13 juillet, avec La Fève, Guy2bezbar, Lala & Ce, Ziak ou encore Oboy. Encore méconnus du grand public, ils cumulent tous les millions de streams et les collaborations avec les grands noms de la scène rap francophone. D’ailleurs, le festival continue la promotion de talents émergents avec sa marque MJF Spotlight. Parmi nos préférés de la liste, il y a la bedroom pop réconfortante de Novembre Ultra (3 juillet) et les Bruxellois Pierre de Maere (2 juillet) et Iliona (2 juillet).

Après une année 100% digitale en 2020, puis un festival réduit en 2021, le Montreux Jazz nous comble avec cette programmation. Ce n’est pas fini. Les concerts gratuits seront dévoilés le 1er juin prochain ainsi que quelques noms encore non dévoilés sur les scènes payantes.

La billetterie ouvre le jeudi 14 avril à midi et le mercredi 13 avril à 13 h pour les Insiders.
La programmation gratuite sera disponible le 1er juin.
Le festival se déroulera du 1er au 16 juillet 2022.
Infos: www.montreuxjazzfestival.com

Ton opinion