12.10.2020 à 16:27

MusiqueMontreux Jazz: une semaine dédiée aux jeunes artistes

Montée par la Montreux Jazz Artists Foundation, «Autumn of Music», une série de huit concerts gratuits, vise à offrir «un soutien et une visibilité importante, ainsi qu’un espace d’expression stimulant» aux artistes en herbe.

Mathieu Jaton lance «Autumn of Music» et réfléchit au prochain Montreux Jazz Festival (archives).

Mathieu Jaton lance «Autumn of Music» et réfléchit au prochain Montreux Jazz Festival (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La semaine sera musicale à Montreux avec «Autumn of Music», une série de huit concerts gratuits, d’ateliers et de jam sessions. Ces différents événements, programmés au Montreux Palace, visent à donner une vitrine à de jeunes artistes suisses.

Six jeunes musiciens du pays ont été retenus pour participer à des concerts de mercredi à vendredi. «Ce sont six coups de cœur découverts par les programmateurs du Montreux Jazz Festival. Ils représentent des styles musicaux très variés, dans le même esprit protéiforme que le festival», explique son directeur Mathieu Jaton, contacté par Keystone-ATS.

Montée par la Montreux Jazz Artists Foundation, l’opération vise à offrir «un soutien et une visibilité importante, ainsi qu’un espace d’expression stimulant» aux artistes en herbe. Ceux-ci repartiront également avec un enregistrement de leur prestation pour alimenter leur promotion sur les réseaux sociaux, précise M. Jaton.

Parallèlement, six autres talents sont à l’œuvre cette semaine sur la Riviera dans le cadre de la Montreux Jazz Academy, dont c’est la sixième édition. Les jeunes retenus – deux lauréats d’un concours du Montreux Jazz et quatre espoirs de la scène jazz helvétique – sont entourés par plusieurs artistes internationaux, le collectif new-yorkais Snarky Puppy, la batteuse Anne Paceo, la chanteuse China Moses et le guitariste John McLaughlin.

Aux côtés de leurs mentors, les étudiants de cette sixième volée de l’Académie vont participer à des conférences et travailler sur leurs propres compositions. Pour boucler la semaine, ils donneront deux concerts samedi, eux aussi proposés gratuitement.

Ces huit concerts en tout se tiendront en présence «d’une centaine de spectateurs», indique M. Jaton. «Le public a répondu présent», ajoute-t-il, précisant qu’il ne restait que quelques places pour l’un des concerts du samedi.

Ateliers et jam sessions

Outre les concerts, divers ateliers sont ouverts au public durant la semaine. Les mentors de l’Académie et le célèbre duo suisse de musique électronique Yello viendront évoquer leur parcours. Mathieu Jaton interviendra aussi pour parler des concerts qui ont forgé la légende du festival.

En soirée et toujours au sein du Montreux Palace, le Funky Claude’s Bar – du nom de Claude Nobs, fondateur du festival – sera animé par des DJ. Des jam sessions sont également prévues pour les fins de soirée.

Cet «Autumn of Music» est une nouvelle initiative du Montreux Jazz pour continuer d’exister malgré la crise sanitaire. Cet été, le festival avait lancé «Summer of Music» en diffusant sur internet des concerts tirés de ses archives.

Plusieurs scénarios pour 2021

Mathieu Jaton n’exclut pas de monter de nouvelles opérations au cours des prochains mois. Avec son équipe, il dit surtout plancher sur l’édition 2021 du Montreux Jazz Festival (MJF). Si aucune décision n’a encore été prise, le directeur explique que plusieurs hypothèses sont examinées et constamment adaptées selon l’évolution de la pandémie et des décisions politiques.

Parmi ces hypothèses, M. Jaton évoque un nombre de places réduit dans les salles du MJF ou des formats «one-off», soit la possibilité de faire venir un artiste de l’étranger pour quelques concerts uniquement. Cela permettrait de composer sans les grandes tournées internationales, qui seront «compliquées» à réaliser l’an prochain, poursuit-il.

M. Jaton relève qu’aucune décision ne sera prise avant la fin de l’année, et même de l’hiver. «Nous voulons garder le maximum de souplesse et voir comment la situation évolue», note-t-il.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Phillipe Leuba

13.10.2020 à 09:00

Bravo'o Mr Jaton! On vas quand même pas se coucher devant se pseudo virus. Vive le jazz onze plus.

Jatton

12.10.2020 à 20:11

On ferme les disco et là un pseudo jazz est autorisé et après le marché de noël de Montreux bravo continuons sur ça

Vault

12.10.2020 à 16:47

Rendez-vous donc au prochain festival en 2543, lorsque les poules auront des dents et qu’il n’y aura plus que des robots qui ne sont pas sensibles aux virus, oups j’oubliais les virus informatiques. Il n’y aura donc plus de festival. On fera tourner les archives.