Montreux: une voleuse de chat croyait avoir récupéré le sien
Publié

VaudMontreux: une voleuse de chat croyait avoir récupéré le sien

La justice a dû trancher une affaire survenue à cause de chats qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau.

par
R.M.
Une Montreusienne avait récupéré un chat en étant convaincue que c’était le sien.

Une Montreusienne avait récupéré un chat en étant convaincue que c’était le sien.

iStock

La justice de l’Est vaudois a dû trancher une étonnante affaire de vol de chat à Montreux. Une femme avait en effet récupéré un minou et refusait de le rendre à son propriétaire car elle était persuadée que c’était le sien. L’homme lésé avait porté plainte.

L’histoire débute en août. Une Montreusienne perd alors son chat. Elle le signale à Police Riviera et colle des portraits du disparu dans son quartier. Mais en vain.

En novembre cependant, on lui signale qu’un chat rôde dans sa rue depuis plusieurs jours. Elle le retrouve et le ramène chez elle, toute heureuse d’avoir retrouvé son compagnon poilu. Le hic? Même s’il ressemble «comme deux gouttes d’eau» à son chat, relate «24 heures», ce n’est pas le sien.

Elle garde chez elle ce sosie durant quatre jours et refuse de le rendre à son propriétaire. Mais l’animal a une puce, contrôlée par la police, et elle ne peut pas mentir: ce minou n’est pas le sien, il est restitué à son propriétaire.

Saisie d’une plainte pour vol, la justice a finalement décidé de classer l’affaire, estimant que la bonne foi de la «voleuse» de chat montreusienne était établie. Elle a cependant condamné cette femme à 10 jours-amendes avec sursis et une amende de 100 francs pour diffamation, note le quotidien vaudois. Elle avait en effet accusé, à tort, le vrai propriétaire du chat de mal l’entretenir.

Votre opinion