Procès: Morges: il cachait la coke dans un œuf Kinder
Publié

ProcèsMorges: il cachait la coke dans un œuf Kinder

Un Soudanais a écopé de 30 mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants.

par
R.M.
Le prévenu avait planqué 3,1 grammes de cocaïne dans un œuf Kinder.

Le prévenu avait planqué 3,1 grammes de cocaïne dans un œuf Kinder.

iStock

En avril 2020 à Morges, la police a contrôlé un individu et a découvert qu’il cachait de la drogue de manière originale: dans un œuf Kinder. Soit trois boulettes de cocaïne pesant 3,1 grammes. Or ce n’était que «la pointe de l’iceberg», relate «La Côte». Entre 2013 et 2020 il aurait écoulé plus de 86 grammes de cocaïne pure pour plus de 33 000 francs. Ce trentenaire soudanais comparaissait ce mercredi devant le Tribunal correctionnel de l’arrondissement de La Côte.

«Vous passez votre vie ici et en prison: c’est la neuvième fois que vous comparaissez devant ce tribunal, mais cette fois-ci, vous atteignez des sommets: la quantité de stupéfiants est énorme», lui a lancé le premier président Lionel Guignard.

Le prévenu a admis s’être adonné au trafic de drogues. En situation irrégulière, il a également dit avoir travaillé sans autorisation en tant que déménageur. Alors pourquoi vendre de la drogue, lui a-t-il été demandé? «Je suis désolé pour ce que j’ai fait, je n’avais pas de documents pour travailler, je devais vivre, manger, m’habiller, je n’avais pas le choix. Je ne voulais pas voler. Si j’avais pu travailler, jamais je n’aurais fait cela», a-t-il répondu.

«Mauvaise prise de conscience»

Un argument qui n’a pas ému le procureur. «Ce qui caractérise le prévenu, c’est sa persistance à commettre des infractions. Entre 2012 et 2019, il a été condamné à dix reprises, dont cinq pour des violations de la loi fédérale sur les stupéfiants. On a le sentiment qu’il se moque des autorités judiciaires», a-t-il plaidé, jugeant sa culpabilité «lourde» et «sa prise de conscience mauvaise».

Les juges, note «La Côte», ont suivi ses réquisitions et ont condamné l’accusé à 30 mois de prison ferme pour infraction grave à la loi fédérale sur les stupéfiants, exercice d’une activité lucrative sans autorisation, recel et séjour illégal. À la fin de sa peine il sera en outre expulsé et interdit de territoire suisse durant 10 ans.

Votre opinion