Mexique: Mort au combat, un «narco-singe» a droit à sa chanson d’adieu
Publié

MexiqueMort au combat, un «narco-singe» a droit à sa chanson d’adieu

Une mystérieuse ballade en hommage à un primate, retrouvé mort après une fusillade entre des narcotrafiquants et les autorités mexicaines, circule sur les réseaux sociaux.

par
J.Z
Sur la Toile, la ballade à la mémoire d’«El Changuito» est accompagnée d’images du primate.

Sur la Toile, la ballade à la mémoire d’«El Changuito» est accompagnée d’images du primate.

Twitter

Au Mexique, les «narcocorridos» sont des chansons racontant généralement l’histoire de trafiquants de drogue et autres contrebandiers. Mais une version bien plus insolite de ces «ballades de la drogue» a récemment émergé sur les réseaux sociaux.

Cette dernière chante en effet les louanges d’un singe-araignée, «El Changuito (ndlr: petit singe), qui aurait lui-même appartenu à un criminel.

Attaque de convoi

Selon «Vice», le petit primate est décédé lors d’une fusillade entre des membres présumés de la Familia Michoacana – l’un des grands cartels mexicains de la drogue – et la police de l’État de Mexico.

L’incident est survenu lorsqu’un groupe d’hommes armés aurait attaqué un convoi de police. Les agents ont riposté, tuant 10 hommes, en arrêtant sept et saisissant une vingtaine de fusils.

Le «narco-singe» aurait appartenu à l’un des assaillants abattus, rapporte «Vice». Une autopsie est prévue pour connaître les causes exactes de sa mort.

Gilet pare-balles

Sur la Toile, la ballade à la mémoire d’«El Changuito» est accompagnée d’images du primate. Sur une photo, on le voit manger dans les bras d’un homme en treillis, ou encore juché sur la tête d’une personne casquée. Mais on le voit également gisant mort, vêtu d’un sweat à capuche et d’un gilet pare-balles.

«Le changuito n’était pas méchant, mais il n’était pas timide non plus», chante anonymement la voix masculine qui accompagne les images. «Changuito, ce n’était pas ton tour de mourir.»

Votre opinion