Etats-Unis : Mort de George Floyd: la sélection des jurés se corse encore un peu plus
Publié

Etats-Unis Mort de George Floyd: la sélection des jurés se corse encore un peu plus

Deux jurés dans le procès du policier Derek Chauvin ont été récusés par le juge mercredi, suite à la décision de la ville de Minneapolis de verser 27 millions de dollars à la famille de l’Afro-Américain tué.

Ce rebondissement illustre l’extrême difficulté de sélectionner des jurés impartiaux dans cette affaire ultra-médiatisée. 

Ce rebondissement illustre l’extrême difficulté de sélectionner des jurés impartiaux dans cette affaire ultra-médiatisée.

AFP

Deux jurés initialement retenus dans le procès du meurtre de George Floyd ont été remerciés mercredi après avoir admis que l’annonce d’une compensation financière faramineuse entre la mairie de Minneapolis et la famille de l’Afro-Américain risquait d’affecter leur impartialité.

Montant inédit

La grande ville du nord des Etats-Unis a accepté de verser 27 millions de dollars de dédommagement aux proches de George Floyd, filmé le 25 mai agonisant sous le genou du policier blanc Derek Chauvin, afin de mettre un terme à une plainte au civil pour «mort injustifiée».

Cet accord, au montant inédit, a été annoncé vendredi, au cinquième jour du procès de cet agent de 44 ans et alors que sept jurés avaient déjà été sélectionnés.

L’avocat de Derek Chauvin, Eric Nelson, a regretté ce calendrier «suspect», susceptible «d’influencer de manière incroyable les jurés», et a demandé de reporter le procès ou de le dépayser. Le juge Peter Cahill se prononcera vendredi sur ses requêtes.

Mais dès jeudi, le magistrat a réinterrogé les sept jurés qui avaient déjà été sélectionnés pour savoir ce qu’ils pensaient de cet accord.

«J’ai été choqué»

L’un d’eux, un jeune homme hispanique, a reconnu que la nouvelle l’avait «beaucoup» affecté. «Clairement, la ville de Minneapolis a des opinions tranchées», a-t-il dit. «Cela me conforte» dans mes a priori contre Derek Chauvin, a-t-il reconnu.

«J’ai été choqué, ça envoie le message que la ville de Minneapolis sent qu’il s’est passé quelque chose de mal», a déclaré un autre jeune homme, blanc cette fois.

Les deux ont été récusés par le juge.

Ce rebondissement illustre l’extrême difficulté de sélectionner des jurés impartiaux dans cette affaire ultra-médiatisée qui a ouvert un débat sans précédent sur les violences policières et le racisme aux Etats-Unis.

Cette phase délicate doit se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine prochaine et le procès entrer dans le vif le 29 mars pour un verdict fin avril.

(AFPE)

Votre opinion