États-Unis: Mort de George Floyd: l’accusation exigera de lourdes peines

Publié

États-UnisMort de George Floyd: l’accusation exigera de lourdes peines

Pour punir le meurtre de George Floyd, d’une «cruauté particulière», les procureurs vont réclamer des peines très lourdes contre les policiers responsables.

Le calvaire filmé de George Floyd, dont les images ont fait le tour du monde, a déclenché un mouvement de protestation d’une ampleur inédite depuis des décennies aux États-Unis.

Le calvaire filmé de George Floyd, dont les images ont fait le tour du monde, a déclenché un mouvement de protestation d’une ampleur inédite depuis des décennies aux États-Unis.

KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW

Les procureurs américains comptent demander des peines exceptionnellement longues pour les policiers accusés du meurtre du Noir George Floyd à Minneapolis. Ils pointent la «cruauté particulière» de leur acte et du statut «vulnérable» de la victime au moment des faits.

Le procès est prévu en mars 2021. Les policiers ont «abusé de leur position d’autorité» et l’ex-agent Derek Chauvin a fait preuve «d’une cruauté particulière», infligeant de «la violence gratuitement», devant de nombreux témoins notamment des enfants, a souligné le procureur, citant de nombreuses circonstances aggravantes dans des documents judiciaires transmis vendredi au tribunal.

L’ancien policier blanc de 44 ans est inculpé de meurtre pour avoir asphyxié M. Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, en s’agenouillant sur son cou pendant de près de neuf minutes, le 25 mai 2020 à Minneapolis. Ses trois anciens collègues sont poursuivis pour complicité de meurtre.

«Je ne peux pas respirer»

«George Floyd, la victime, était particulièrement vulnérable, car les policiers avaient déjà menotté ses mains derrière son dos et l’avaient placé face au sol», ont souligné les procureurs. Les avocats ont aussi rappelé que «M. Floyd avait clairement et de manière répétée dit aux agents qu’il ne pouvait plus respirer».

Le calvaire filmé de George Floyd, dont les images ont fait le tour du monde, a déclenché un mouvement de protestation d’une ampleur inédite depuis des décennies aux États-Unis.

Des dizaines de milliers de manifestants lui ont notamment rendu hommage vendredi à Washington lors d’une vaste marche contre le racisme et les violences policières, 57 ans après l’emblématique discours de Martin Luther King, «I have a dream».

Les procureurs n’ont pas précisé la durée des peines qu’ils comptaient requérir, mais la peine maximale pour meurtre est de 40 ans d’incarcération dans l’État du Minnesota.

(ATS/NXP)

Ton opinion