Deuil - Mort de Patrick Juvet: les détails de l’hommage organisé à La Tour-de-Peilz
Publié

DeuilMort de Patrick Juvet: les détails de l’hommage organisé à La Tour-de-Peilz

La famille et les proches du chanteur se retrouveront ce lundi 19 avril pour lui dire un dernier au revoir.

Patrick Juvet est décédé à l’âge de 70 ans, le 1er avril dernier.

Patrick Juvet est décédé à l’âge de 70 ans, le 1er avril dernier.

Corbis via Getty Images

Patrick Juvet s’en est allé le 1er avril dernier, à l’âge de 70 ans. Depuis, tous les fans du défunt chanteur, particulièrement touchés par la nouvelle, ont fait part de leur soutien auprès de la famille de l’ex-star de la chanson des années 70.

Lundi 12 avril 2021, les premiers résultats de l’autopsie révélaient que l’artiste est décédé d’une insuffisance cardiaque. Selon son agent, Yann Ydoux, cette disparition a choqué ses proches. Le chanteur n’avait aucun problème de santé apparent et «a longtemps refusé de rédiger un testament».

Les proches de l’interprète d’«Où sont les femmes» lui rendront un dernier hommage ce lundi 19 avril, en Suisse. «La famille de Patrick Juvet, ex-star du disco, a annoncé samedi qu’un hommage lui serait rendu lundi à La Tour-de-Peilz, auquel ses amis et admirateurs sont appelés à se joindre «par la pensée»», révèle l’AFP. Pour rappel, le chanteur est né à Montreux et a grandi à La Tour-de-Peilz.

L’hommage se tiendra à 14 h 15, au temple de La Tour-de-Peilz (VD), «entourée du cercle restreint de ses proches», peut-on lire dans le tweet du journaliste Jean-François Guyot. En effet, les restrictions sanitaires liées à la crise de la Covid-19 ne permettent pas aux admirateurs de Patrick Juvet d’y assister physiquement. «Nous espérons toutefois vous retrouver tous par la pensée, les amis chers, les admirateurs fidèles et sincères, proches ou lointains, et communier par l’esprit avec Patrick aux souvenirs des jours qu’il savait rendre heureux par sa musique et sa présence.»

Par ailleurs, il est également possible de faire un don, en la mémoire du chanteur disco, à la Fondation Théodora, visant à rendre le séjour d’enfants hospitalisés plus joyeux.

(LeMatin.ch)

Votre opinion