Mort d’un visage célèbre de la télévision américaine

Publié

Petit écranMort d’un visage célèbre de la télévision américaine

Nehemiah Persoff a tourné, de 1950 à 1990, dans la plupart des grandes séries télévisées. Il vient de décéder à 102 ans.

par
Laurent Siebenmann
Durant plusieurs décennies, Nehemiah Persoff a traversé l’histoire du petit écran américain.

Durant plusieurs décennies, Nehemiah Persoff a traversé l’histoire du petit écran américain.

Capture écran YouTube

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose. Mais la présence charismatique de Nehemiah Persoff a illuminé nombre de séries télévisées américaines, durant plusieurs décennies. Les quinquagénaires, en particulier, ne peuvent pas avoir raté cet acteur qui vient de décéder à l’âge respectable de 102 ans, à San Luis Obispo, en Californie.

Dès les années 1950, Nehemiah Persoff a incarné nombre de second rôles, souvent malveillants, au petit écran. Jugez par vous-même: il a tourné dans «Gunsmoke», «La quatrième dimension», «Mission: Impossible», «Hawaii Five-O», «Les mystères de l’Ouest», «Les incorruptibles», «L’homme à la Rolls», «Voyage au fond des mers», «Au coeur du temps», «Des agents très spéciaux», «Mannix», «Les rues de San Francisco», «L’homme invisible», «L’homme qui valait trois milliards», «Drôles de dames», «La petite maison dans la prairie», «Super Jaimie», «Magnum», «MacGyver» ou encore «Rick Hunter». Toutes les séries les plus célèbres du moment! De quoi donner le vertige.

Dans «Les mystères de l’Ouest», Nehemiah Persoff a prêté ses traits à l’horrible Major Hazard. Il a tourné dans trois épisodes de la série.

Dans «Les mystères de l’Ouest», Nehemiah Persoff a prêté ses traits à l’horrible Major Hazard. Il a tourné dans trois épisodes de la série.

Capture écran YouTube

Parmi ses personnages les plus populaires, on retiendra Jesse Jerome, propriétaire d’une salle de spectacles de magie qui tente de faire chanter un célèbre illusionniste, le grand Santini, joué par Jack Cassidy. Persoff se fait zigouiller de manière très habile dans cet épisode de «Columbo» tourné en 1976 et baptisé à juste titre «Tout n’est qu’illusion».

Un des rôles les plus célèbres de Nehemiah Persoff: Jesse Jerome, le propriétaire d’une salle de spectacles de magie qui va se faire assassiner par un illusionniste, dans «Columbo».

Un des rôles les plus célèbres de Nehemiah Persoff: Jesse Jerome, le propriétaire d’une salle de spectacles de magie qui va se faire assassiner par un illusionniste, dans «Columbo».

Capture écran YouTube

Sa carrière au cinéma a également été marquée par des seconds rôles inoubliables, notamment dans «Certains l'aiment chaud» (1959) de Billy Wilder, «Yentl» (1983), aux côtés de Barbara Streisand, et «La dernière tentation du Christ», réalisé par Martin Scorsese en 1988. Il s’était également beaucoup produit au théâtre.

Aux côtés de Barbara Streisand, dans le film «Yentl», un de ses rares rôles sympathiques.

Aux côtés de Barbara Streisand, dans le film «Yentl», un de ses rares rôles sympathiques.

MGM

Natif de Jérusalem, émigré aux États-Unis à l'âge de 9 ans, Nehemiah Persoff avait étudié l’art de la comédie à l’Actors Studio dont il était l’un des premiers élèves. Ses professeurs étaient alors Elia Kazan et Lee Strasberg.

Père de quatre enfants et marié à la même femme, Thia Persov, durant sept décennies, Nehemiah Persoff était devenu, à sa retraite, un peintre accompli.

Ton opinion

0 commentaires