Actualisé

Catastrophe ferroviaireMorts de Brétigny: quatre hommes et deux femmes

Les six personnes tuées vendredi dans l'accident ferroviaire de Brétigny dans l'Essonne sont quatre hommes et deux femmes, âgés de 19 à 82 ans, a annoncé samedi la préfecture de l'Essonne.

1 / 43
Une photo publiée par la SCNF de l'éclisse qui se serait désolidarisée.

Une photo publiée par la SCNF de l'éclisse qui se serait désolidarisée.

AFP
Une photo publiée par la SCNF de l'éclisse qui se serait désolidarisée.

Une photo publiée par la SCNF de l'éclisse qui se serait désolidarisée.

En conférence de presse, Guillaume Pepy a réaffirmé que le train avait vraisemblablement déraillé à cause d'une éclisse défectueuse.

En conférence de presse, Guillaume Pepy a réaffirmé que le train avait vraisemblablement déraillé à cause d'une éclisse défectueuse.

AFP

Les six personnes tuées vendredi dans l'accident ferroviaire de Brétigny dans l'Essonne sont quatre hommes et deux femmes, âgés de 19 à 82 ans, a annoncé samedi la préfecture de l'Essonne.

Parmi elles, figure un couple d'octogénaires qui serait originaire de Brétigny-sur-Orge, ainsi que trois hommes de 19, 23 et 60 ans et une jeune femme dont l'âge n'a pas été précisé, a ajouté une source proche de l'enquête.

Certaines seraient originaires d'Etampes dans l'Essonne et d'autres du Limousin, destination du train.Ces victimes sont toutefois «en cours d'identification formelle» par la police judiciaire de Versailles, selon une autre source proche de l'enquête, qui ajoute que certaines des victimes étaient sans doute dans le train et d'autres sur le quai.

A la mi-journée, même si elles restaient prudentes avant que les trois voitures du Paris-Limoges qui se sont couchées ne soient enlevées des voies de la gare de Brétigny-sur-Orge, les autorités laissaient entendre que le bilan pourrait ne plus beaucoup évoluer.

Outre les décès, neuf personnes sont gravement blessées, dont deux ont un pronostic vital engagé, d'après le Samu de Paris. Les neuf blessés très graves, «des polytraumatisés, ont été évacués par hélicoptère» vendredi soir.

Les blessures les plus graves sont liées soit à l'écrasement du train (les victimes ont dû être désincarcérées), soit à la projection hors de la voiture alors que le train roulait à grande vitesse. Dans ce dernier cas, les lésions les plus fréquentes sont des traumatismes, notamment crâniens.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!