Publié

AccordsMoscou livre des armes à la Syrie

La Russie livre des armes à la Syrie en application de contrats datant de l'époque soviétique.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.

AFP

Ces accords portent sur des moyens de défense contre une menace extérieure, pas sur un soutien au président Bachar al Assad, précise le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

«Nous ne nous rangeons derrière aucune des factions dans la bataille interne en Syrie», déclare le ministre des Affaires étrangères dans un entretien publié lundi par le quotidien égyptien Al-Ahram.

«Pour ce qui est de la coopération militaire technique russo- syrienne, elle vise à soutenir les capacités de défense de la Syrie face à une menace politique extérieure, pas à soutenir Bachar al Assad», ajoute-t-il.

Questions de droit

La Russie a fait clairement comprendre qu'elle opposerait son veto au Conseil de sécurité des Nations unies à tout projet d'embargo sur les livraisons d'armes à la Syrie. La Russie a vendu l'an dernier pour un milliard de dollars d'armes au gouvernement syrien.

Dans l'interview accordée à Al-Ahram, Sergueï Lavrov souligne que les armes livrées à la Syrie s'inscrivent dans les accords de coopération signés du temps de l'Union soviétique. Selon le ministre russe, elles ne sont pas une atteinte au droit international.

Il accuse par ailleurs des puissances étrangères d'armer les rebelles syriens afin de renverser le régime de Bachar al Assad, ce qui, ajoute-t-il, constitue une violation du droit international.

(ats/Reuters)

Votre opinion