Publié

Guerre en UkraineMoscou renforce ses liens avec le Turkménistan

Vladimir Poutine a décoré son jeune homologue turkmène de l’Ordre de l’Amitié, l’une des plus hautes distinctions de l’État russe.

Le président russe Vladimir Poutine serre la main du président du Turkménistan, Serdar Berdymoukhammedov, lors d’une conférence de presse conjointe à Moscou, le 10 juin 2022.

Le président russe Vladimir Poutine serre la main du président du Turkménistan, Serdar Berdymoukhammedov, lors d’une conférence de presse conjointe à Moscou, le 10 juin 2022.

REUTERS

Le nouveau président du Turkménistan, Serdar Berdymoukhammedov, a prôné vendredi, un renforcement des liens avec Moscou, son «partenaire stratégique», lors d’une rencontre au Kremlin avec Vladimir Poutine. Il s’agit de la première visite à l’étranger de M. Berdymoukhammedov, 40 ans, depuis qu’il a été élu en mars à la tête du Turkménistan, ex-république soviétique d’Asie centrale riche en hydrocarbures, succédant ainsi à son père, l’ex-président autoritaire, Gourbangouly Berdymoukhammedov.

«Ambiance amicale»

«Je suis convaincu que cette rencontre donnera une impulsion importante au partenariat stratégique» entre Moscou et Achkhabad, a déclaré M. Berdymoukhammedov, en louant notamment le caractère «égalitaire» des relations bilatérales. «Nos pays ont un potentiel suffisant pour renforcer le commerce et les investissements mutuels», a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Poutine a fait état de pourparlers «substantiels qui se sont déroulés dans une ambiance amicale». Selon lui, «une attention particulière» a été accordée à la coopération énergétique au cours de cette rencontre. Il a également décoré M. Berdymoukhammedov de l’Ordre de l’Amitié, l’une des plus hautes distinctions de l’État russe.

Poutine invité au Turkménistan

Les deux dirigeants ont par ailleurs signé une déclaration sur le renforcement du partenariat stratégique, entre le Turkménistan et la Russie, au moment où cette dernière devient de plus en plus isolée sur la scène internationale, en raison de son offensive en Ukraine, lancée le 24 février. M. Berdymoukhammedov a en outre invité M. Poutine à se rendre au Turkménistan. L’invitation a été acceptée par le maître du Kremlin.

Pays riche en gaz naturel

Le Turkménistan est un pays reclus d’Asie centrale dont l’économie dépend presque totalement de la vente de gaz naturel, notamment à la Chine, et du commerce avec la Russie. Il a été dirigé d’une main de fer par Gourbangouly Berdymoukhammedov, de 2006 à 2022, jusqu’au transfert du pouvoir à son fils Serdar. Ce dernier semble avoir un style plus sobre que son père, qui aimait se mettre en scène en faisant le DJ avec son petit-fils à la télévision, fonçant au volant de bolides dans le désert ou érigeant une statue en or de son chien préféré.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires