Publié

Etats-UnisMose Allison, pianiste de blues, meurt à 89 ans

Originaire du Mississippi, il était l'une des rares stars blanches du blues.

Mose Allison lors du Festival de jazz de Montreux en 1982. (Archive)

Mose Allison lors du Festival de jazz de Montreux en 1982. (Archive)

Keystone

Le pianiste américain Mose Allison, une des rares stars blanches du blues, est décédé mardi à l'âge de 89 ans dans le sud des Etats-Unis, a annoncé sa famille.

L'artiste, originaire de Tippo dans le Mississippi, s'est éteint dans sa maison d'Hilton Head, en Caroline du Sud.

La cause du décès n'a pas été révélée. La musique de Mose Allison, qui raconte le sud profond de l'Amérique avec humour, lui a été inspirée par les métayers noirs vivant autour de lui.

«Je n'ai jamais pensé que je jouais de la musique noire. Je jouais juste de la musique, le truc que j'aimais», racontait Mose Allison dans une interview à The A.V. Club, il y a plusieurs années.

«Young Man Blues»

Interrogé pour savoir si le fait d'être blanc dans l'univers du blues lui a porté préjudice, il a répondu avec le sourire: «Je n'avais pas de problème jusqu'à ce que j'arrive à New York. C'est là que tout le monde a commencé à me dire que je ne pouvais pas faire ce que je faisais».

Mose Allison n'a jamais été une superstar, mais a commencé à faire des tournées dans les années 1960 en Grande-Bretagne, où il a indirectement accédé à une forme de célébrité, lorsque des groupes de rock ont joué sur sa musique. L'une de ses chansons les plus célèbres, «Young Man Blues», a été interprétée par le groupe britannique The Who.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!