Actualisé 31.03.2020 à 09:59

CoronavirusMotards, renoncez à prendre votre bécane!

La police cantonale valaisanne lance un appel pour éviter des accidents inutiles et la surcharge des hôpitaux. Un message plutôt bien reçu.

par
lematin.ch

L'appel a été lancé devant l'hôpital de Sion, pour bien faire comprendre le message.

C'est un motard qui parle aux motards. Dans une vidéo diffusée ce 31 mars, la police cantonale valaisanne a voulu leur faire passer un message. «Aujourd’hui, avec l’arrivée des beaux jours, nous leur demandons d’éviter de prendre la route» et ceci pendant la durée de la situation extraordinaire due à l'épidémie de coronavirus.

«Et si rouler avec sa moto devait être inévitable, nous leur demandons un comportement routier irréprochable. Une simple chute à moto pourrait mener à l’occupation d’un lit d’hôpital durant plusieurs jours. Une situation des plus dommageable en l’état!» Et la police de remercier les motards de leur compréhension: «D’une telle sagesse, l’image du monde des motards n’en sortira que grandie.»

Hier, Motosuisse, l'association suisse des fabricants et importateurs de motos et scooters, avait publié un communiqué moins restrictif. Elle ne demandait pas de ne plus rouler, voyant même dans le deux-roues «une alternative judicieuse et bienvenue aux transports en commun», mais de le faire avec la plus grande prudence.

Les motards vont jouer le jeu

Ce n'est pas l'avis des motards. La Fédération moto suisse (FMS) a lancé aujourd'hui le même appel que la police valaisanne:« On a beau être le roi de la prudence, les autres ne le sont pas toujours et l’on peut devenir une victime innocente d’un accident de la route qui entraînera une surcharge des services hospitaliers bien occupés par des personnes en insuffisance respiratoire et qui risquent d’être débordés très prochainement.» Et de demander de faire passer le mot dans chaque club.

C'est ce qu'a fait Alain Torrenté, vice-président de la Fédération motorisée valaisanne. «J'ai mis l'appel de la police sur notre page Facebook, nous confirme-t-il. Il faut jouer le jeu. Laissons nos bécanes dans les garages, ce ne sont pas des produits qui se dévalorisent. Nous les retrouverons avec d'autant plus de plaisir quand nous pourrons tous ressortir. Cela va être compliqué de tenir tout le monde à la maison avec l'arrivée des beaux jours, mais il faut à tout prix éviter de prendre sa moto si ce n'est pas indispensable. Et puis, quel plaisir de rouler sans pouvoir s'arrêter pour prendre un café tous ensemble? Restons chez nous!»

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!