Moto - GP du Qatar: Moto2: Lüthi sur le podium

Actualisé

Moto - GP du QatarMoto2: Lüthi sur le podium

Le Bernois Thomas Lüthi est arrivé second au GP du Qatar à Losail. La première place revient à Franco Morbidelli.

Twitter

Thomas Lüthi (Kalex) a fini 2e du Grand Prix du Qatar Moto2 en ouverture de la saison 2017. Le Suisse n'a été devancé que par l'Italien Franco Morbidelli (Kalex), qui s'est imposé pour la première fois.

Parti en pole position, Morbidelli a fait presque toute la course en tête. Lüthi a brièvement pris le commandement au 2e tour, mais l'Italien a réagi peu après pour se détacher de manière irrésisitible. Il a ainsi justifié son statut de favori dans la course au titre.

Lüthi a longtemps roulé en solitaire derrière Morbidelli, avant de voir ses poursuivants se rapprocher un peu dans le dernier tiers de l'épreuve, et notamment Takaaki Nakagami (Kalex). Le Japonais n'a finalement pas été en mesure d'attaquer le Bernois et a dû se contenter de la 3e place, juste devant la KTM du Portugais Miguel Oliveira. C'est le 48e podium de la carrière de Lüthi, le 36e en Moto2. Cela lance de manière très positive sa saison. «J'ai essayé d'attaquer Morbidelli en début de course, mais j'ai vite vu qu'il avait davantage de vitesse que moi. Mais ce qui est positif, c'est que j'ai pu garder assez d'écart sur le groupe qui était derrière moi», a expliqué le Suisse avant de monter sur le podium.

Tous les Suisses dans les points

Les deux autres pilotes suisses engagés ont aussi fini dans les points. Dominique Aegerter (Suter) s'est classé 11e, alors que son remplaçant dans le team de Fred Corminboeuf, le Zurichois Jesko Raffin (Kalex), a pris une bonne 14e place alors qu'il figurait au-delà du 20e rang en début de course.

Comme très souvent, l'épreuve des Moto3 s'est avérée très dense et disputée. Les huit premiers ont ainsi terminé dans la même seconde ! La victoire a souri à l'Espagnol Joan Mir, devant le Britannique John McPhee (à 0''135) et un autre Espagnol, Jorge Martin (à 0''218). Tous chevauchaient une Honda.

MotoGP

Maverick Vinales (Yamaha) a remporté la course MotoGP au Qatar. L'Espagnol a précédé Andrea Dovizioso (Ducati) et Valentino Rossi (Yamaha) au terme d'une bagarre intense.

Il a fallu patienter - le départ a été retardé en raison de la pluie -, mais cela a valu le coup. La course a été superbe dans la catégorie-reine. Mal parti, Vinales a effectué une folle remontée. Il a pris la tête pour la première fois à sept tours du but, mais a ensuite été plusieurs fois repris par Dovizioso. L'Espagnol a effectué le dépassement décisif à deux tours de l'arrivée.

Rossi, lui aussi bien revenu, a complété le podium devant Marc Marquez (Honda), le champion en titre. Deux des animateurs du début de course, Johann Zarco (Yamaha) et Andrea Iannone (Suzuki), ont chuté.

Moto3

L'Espagnol Joan Mir (Honda) a remporté le Grand Prix du Qatar, catégorie Moto3, dimanche sur le circuit de Losail.

Mir, 19 ans, signe le deuxième succès de sa carrière, obtenu devant le Britannique John McPhee (Honda) et un autre pilote espagnol, Jorge Martin, également sur Honda. «C'est incroyable de commencer la saison de cette manière», a commenté Mir, qui était parti en sixième position sur la grille.

«Je savais que ma moto était assez performante pour gagner ici», a-t-il souligné au micro d'Eurosport.

Le Majorquin, qui a terminé cinquième du championnat Moto3 en 2016 avec une KTM, prouve avec ce succès qu'il faudra compter sur lui et sa Honda pour le titre cette année. Il a su garder son sang-froid dans une course qui s'est décantée en sa faveur à l'entame du dernier tour.

Jusque-là, aucun pilote n'était parvenu à creuser l'écart parmi la meute de tête, neuf motos étant séparées par moins d'une seconde à trois tours du drapeau à damier. Jorge Martin, qui avait obtenu la pole grâce au meilleur temps des essais libres, avait brièvement repris la tête à cinq tours de l'arrivée avant d'être rapidement doublé par Joan Mir puis l'Italien Romano Fenati (Honda), finalement 5e.

L'Espagnol Aron Canet, aussi sur Honda, a pointé le bout de son nez en tête dans le dernier tiers de la course et termine 4e.

La première KTM est celle de l'Italien Andrea Migno, arrivé en sixième place. Parmi les surprises, il faut noter la 16e place de l'Italien Enea Bastianini (Honda). Le vice-champion du monde en titre échoue donc hors des points après un week-end très laborieux.

(AFP)

Ton opinion