Publié

MotoMotoGP - GP de San Marin: Lorenzo poursuit sa traque (PRESENTATION)

La lutte acharnée entre les trois pilotes espagnols qui dominent la saison de MotoGP, passe par la Côte Adriatique pour le Grand Prix de San Marin ce week-end à Misano, 13e manche du Championnat du monde, où Jorge Lorenzo essaiera de confirmer son regain de forme.

Lorenzo a les épaules pour mettre la pression sur les Honda de Marc Marquez et Dani Pedrosa. Vainqueur à Silverstone après deux mois de disette dus à sa fracture à la clavicule gauche en juin à Assen (Pays-Bas), le champion du monde en titre a retrouvé la confiance. Avec ses 194 points, le pilote Yamaha compte respectivement 39 et 9 points de retard sur Marquez (233 pts) et Pedrosa (203 pts), mais il est un spécialiste du circuit de Misano, où il s'est imposé les deux saisons précédentes. Les premiers essais libres, vendredi, pourraient confirmer son aisance sur la piste romagnole. Le tracé plutôt lent et très sinueux devrait aussi mettre à l'épreuve l'épaule blessée de Marquez. Les premiers tours de piste permettront de jauger l'état du leader du classement général, qui a fait beaucoup de physiothérapie depuis Silverstone. Marquez, pour sa première saison en MotoGP, a pris le large en gagnant quatre GP de rang après la blessure de Lorenzo (fracture de la clavicule gauche cet été). Rossi sur ses terres Il reste un solide leader après avoir, de son propre aveu, limité les dégâts en Grande-Bretagne en terminant 2e. Mais il a montré des signes de nervosité à Silverstone, chutant au warm-up (épaule gauche luxée), et écopant d'une pénalité de 2 points pour non respect du drapeau jaune. Il faudra aussi surveiller l'idole locale, le "Dottore" Valentino Rossi (4e à 156 points). Il ne peut sans doute plus rattraper les trois Espagnols pour le titre mondial, mais courir en Italie pourrait l'exalter. C'est à Misano, près de Rimini, que Rossi a obtenu son meilleur résultat en deux saisons chez Ducati, une deuxième place juste derrière Lorenzo, sous la pluie. En grimpant sur le podium, Rossi perturberait la distribution de points des candidats au titre. "Mon but est de finir sur le podium et de marquer des gros points", a prévenu le pilote Yamaha, 4e du classement mondial (156 pts). Les Ducati aussi comptent se refaire à Misano, un circuit où elles tournent régulièrement pour des essais. L'Américain Nicky Hayden pilotera pour la première fois devant les "tifosi" avec une moto rouge, et l'autre pilote, Andrea Dovizioso, connaît parfaitement le circuit, car il y a débuté sa carrière. En Moto2, catégorie dominée par le Britannique Scott Redding, vainqueur à domicile à Silverstone et fort de 48 points d'avance sur l'Espagnol Pol Espargaro, reste favori. Trois Espagnols, tous sur KTM, sont également nettement détachés aux premières places en Moto3, catégorie où le leader, Luis Salom, reste sur une victoire en Grande-Bretagne. Il partira encore favori devant ses deux poursuivants, Maverick Vinales et Alex Rins. eba/jr

(AFP)

Votre opinion