Suisse: Motus sur la législation étrangère sur l'abattage
Publié

SuisseMotus sur la législation étrangère sur l'abattage

La viande importée ne devra pas signaler si les animaux abattus ont été étourdis avant d'être abattus.

Les deux Chambres ont donné leur feu vert de principe à une déclaration obligatoire pour la viande halal.

Les deux Chambres ont donné leur feu vert de principe à une déclaration obligatoire pour la viande halal.

Keystone

Pas question d'introduire en Suisse une déclaration obligatoire de la viande importée de pays dont la législation n'oblige pas à étourdir les animaux avant de les abattre. Le Conseil fédéral rejette une motion de la conseillère aux Etats Anita Fetz (PS/BS).

Les deux Chambres ont donné leur feu vert de principe à une déclaration obligatoire pour la viande halal. Selon la motionnaire, il n'est cependant pas sensé d'édicter une telle obligation pour seulement 2% de la viande importée. Car tous les animaux souffrent lorsqu'ils sont abattus sans être étourdis, pas seulement ceux qui sont vendus comme viande casher ou halal.

Déjà étourdis avant l'abattage

Etendre l'exigence de déclaration aux importations de tous les pays n'imposant pas l'étourdissement est problématique d'un point de vue commercial, objecte le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi. L'obligation s'étendrait à la viande d'abattoirs étrangers qui étourdissent leurs bêtes de leur propre chef.

En matière de protection des animaux, les prescriptions de l'UE et de la Suisse sont équivalentes, fait encore valoir le gouvernement. Hormis la viande casher et une partie de la viande halal, l'essentiel des produits carnés en Suisse provient déjà d'animaux étourdis avant d'être tués.

Trop d'inconvénients

Introduire l'obligation voulue par la motion créerait une nouvelle entrave technique au commerce incompatible avec les normes de l'Organisation mondiale du commerce. Sans compter une surcharge administrative pour le commerce de détail et la restauration notamment. Les inconvénients pèseraient ainsi plus lourd que les informations supplémentaires apportées au consommateur.

Le Parlement va concocter un projet concret pour rendre obligatoire la déclaration systématique de la viande halal importée à toutes les étapes de la vente. La Suisse interdit l'abattage rituel. Selon Mme Fetz, seuls cinq autres pays connaissent une obligation légale d'étourdir les animaux avant l'abattage: le Liechtenstein, la Norvège, la Suède, l'Islande et la Nouvelle-Zélande.

(ats)

Votre opinion