Afghanistan: MSF veut une enquête indépendante sur Kunduz

Publié

AfghanistanMSF veut une enquête indépendante sur Kunduz

Une pétition remise à la Maison Blanche exige une enquête indépendante sur les frappes accidentelles d'un hôpital de l'ONG.

1 / 9
Le Pentagone a rendu un rapport ce vendredi 29 avril sur le raid contre un hôpital de MSF en Afghanistan. Les militaires américains qui ont bombardé en octobre un hôpital de Médecins sans frontières (MSF) en Afghanistan n'ont pas commis de crime de guerre, a défendu vendredi le général Joseph Votel, patron du commandement de l'armée américaine pour le Moyen-Orient et l'Afghanistan. Une terrible bavure pour laquelle le président Barack Obama avait présenté ses excuses.

Le Pentagone a rendu un rapport ce vendredi 29 avril sur le raid contre un hôpital de MSF en Afghanistan. Les militaires américains qui ont bombardé en octobre un hôpital de Médecins sans frontières (MSF) en Afghanistan n'ont pas commis de crime de guerre, a défendu vendredi le général Joseph Votel, patron du commandement de l'armée américaine pour le Moyen-Orient et l'Afghanistan. Une terrible bavure pour laquelle le président Barack Obama avait présenté ses excuses.

AFP
Le bilan du bombardement américain en octobre sur l'hôpital de Médecins sans frontières (MSF) à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a été revu à la hausse à 42 morts par une enquête interne de MSF. MSF et d'autres ONG continuent à réclamer une enquête indépendante. (Samedi 12 décembre 2015)

Le bilan du bombardement américain en octobre sur l'hôpital de Médecins sans frontières (MSF) à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a été revu à la hausse à 42 morts par une enquête interne de MSF. MSF et d'autres ONG continuent à réclamer une enquête indépendante. (Samedi 12 décembre 2015)

AFP
Le 9 décembre, l'ONG Médecins sans frontières a déposé auprès de la Maison Blanche une pétition rassemblant 547'000 signatures pour réclamer une enquête indépendante sur le bombardement de son hôpital de Kunduz. (Image du compte Twitter @MSF_USA, le 7 décembre)

Le 9 décembre, l'ONG Médecins sans frontières a déposé auprès de la Maison Blanche une pétition rassemblant 547'000 signatures pour réclamer une enquête indépendante sur le bombardement de son hôpital de Kunduz. (Image du compte Twitter @MSF_USA, le 7 décembre)

AFP

Médecins sans frontières a remis mercredi à la Maison Blanche une pétition signée par "plus de 547'000 personnes" pour réclamer une enquête indépendante sur le bombardement de son hôpital à Kunduz (Afghanistan) par un avion américain, a annoncé l'organisation.

("En direct : MSF remet sa pétition à la Maison Blanche pour demander un enquête indépendante" et sur le panneau : "Même les guerres suivent des règles")

La pétition appelle le président Barack Obama "à consentir à une enquête" menée par la Commission internationale humanitaire d'établissement des faits (CIHEF), un organisme créé pour enquêter sur d'éventuelles violations du droit international humanitaire, a indiqué MSF dans un communiqué.

"Erreur humaine", selon le Pentagone

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, un avion américain AC-130 a bombardé l'hôpital de MSF à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, tuant 30 personnes.

Le général Campbell, le patron américain des forces de l'Otan en Afghanistan, avait assuré le 25 novembre à l'issue d'une enquête du Pentagone que ce raid meurtrier avait été causé "avant tout par l'erreur humaine", aggravée par des "défaillances techniques et manquements à la procédure".

Mais Médecins sans frontières et d'autres ONG comme Human Rights Watch (HRW) continuent de réclamer une enquête indépendante.

"Respecter les lois de la guerre"

"Seul un compte-rendu complet et réalisé par un organisme international indépendant peut restaurer notre confiance dans les engagements des Etats-Unis à respecter les lois de la guerre", a déclaré Jason Cone, le directeur de MSF aux Etats-Unis, cité dans le communiqué.

Le Parlement européen avait également demandé une enquête indépendante fin novembre, après le rapport d'enquête du Pentagone.

Barack Obama avait présenté ses excuses pour le bombardement. Le Pentagone a promis d'indemniser les victimes.

Basée à Berne, la CIHEF est un dispositif prévu par les Conventions de Genève qui fixent les règles du droit humanitaire pour les guerres.

Bien qu'existant sur le papier depuis 1977, elle n'a à ce jour jamais été utilisée.

("Cher Obama, nous avons besoin de réponses. #enquêteindépendante")

(AFP)

Ton opinion