Suisse: Mühleberg : redémarrage après sa dernière révision
Publié

SuisseMühleberg : redémarrage après sa dernière révision

La centrale nucléaire de Mühleberg a reçu l'autorisation de redémarrer après sa révision annuelle. Elle fermera définitivement en 2019.

1 / 34
L'une des plus veilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service depuis ce vendredi à 12h30. (Mühleberg, 20 décembre 2019)

L'une des plus veilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service depuis ce vendredi à 12h30. (Mühleberg, 20 décembre 2019)

Keystone
La centrale nucléaire de Mühleberg va fermer ses portes le 20 décembre 2019. Soit dans un mois jour pour jour. (Mercredi 20 novembre 2019)

La centrale nucléaire de Mühleberg va fermer ses portes le 20 décembre 2019. Soit dans un mois jour pour jour. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone
Un ancien employé de la centrale nucléaire de Leibstadt, qui a un cancer, a fait appel à la Suva pour être couvert. Mais la Suva a refusé d'entrer en matière, estimant que ce n'était pas lié à ses anciennes fonctions. La justice devra trancher. (Jeudi 28 mars 2019)

Un ancien employé de la centrale nucléaire de Leibstadt, qui a un cancer, a fait appel à la Suva pour être couvert. Mais la Suva a refusé d'entrer en matière, estimant que ce n'était pas lié à ses anciennes fonctions. La justice devra trancher. (Jeudi 28 mars 2019)

Keystone

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a donné l'autorisation de redémarrage de Mühleberg (BE), jusqu'à son arrêt définitif fin 2019. La centrale nucléaire avait été arrêtée le 19 août pour sa révision annuelle.

L'IFSN a accordé le permis de redémarrage, car les travaux de révision annuelle ont été menés de «façon correcte», a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué. Lors de la révision, 46 des 240 éléments combustibles ont été échangés.

La centrale, en mains du groupe énergétique bernois BKW Energie, sera mise définitivement à l'arrêt le 20 décembre 2019 après son dernier cycle prolongé de production de 15,5 mois.

Aucune modification des fissures

Durant les travaux de révision, l'enveloppe du coeur du réacteur a été examinée conformément à la planification sur plusieurs années. «Aucune modification de la longueur des fissures n'a été constatée», précise l'institut.

Les fissures transversales sont restées stables depuis les dernières mesures en 2016. «Les valeurs limites définies par l'IFSN sont toujours respectées», peut-on lire dans le communiqué.

Sécurité

Le deuxième générateur diesel du système de secours a été rééquipé, afin que les deux générateurs diesel de secours soient plus résistants face aux tremblements de terre.

Ces mesures ont été prises pour rehausser la sécurité pour le reste de la période de fonctionnement de puissance, ainsi que pour la période de post-exploitation suivant la mise à l'arrêt.

(ats)

Votre opinion