Publié

MédiasMurdoch lance «The Sun on Sunday»

La fermeture de l'hebdomadaire «News of The World» n'aura pas longtemps abattu Rupert Murdoch. Le magnat des médias a promis vendredi le lancement d'une version dominicale du «Sun», le tabloïd le plus vendu de Grande-Bretagne.

Rupert Murdoch en route vendredi vers une réunion de crise du «Sun».

Rupert Murdoch en route vendredi vers une réunion de crise du «Sun».

Keystone

Le magnat australo-américain Rupert Murdoch a annoncé vendredi le lancement "très bientôt" d'une édition dominicale de son tabloïd britannique le Sun, "The Sun on Sunday", en remplacement du défunt News of the World, emporté l'été dernier par le scandale des écoutes téléphoniques.

"Nous allons perpétuer l'héritage glorieux du Sunen lançant The Sun on Sunday très bientôt", a indiqué Rupert Murdoch dans un email adressé au personnel de News International, la filiale britannique de son empire médiatique.

Le patron de presse de 83 ans a débarqué vendredi à Londres pour une réunion de crise au Sun, où plusieurs journalistes ont été arrêtés récemment dans le cadre d'une enquête sur le versements de pots-de-vins à des policiers et fonctionnaires.

«Une partie de moi»

Le Sun"est une partie de moi", a assuré Rupert Murdoch au personnel, alors que ces arrestations ont fait naître des interrogations sur l'avenir de ce journal le plus vendu en Grande-Bretagne (2,5 millions d'exemplaires).

"Nous respecterons la loi. Les activités illégales ne peuvent pas être tolérées et elles ne le seront pas", a-t-il cependant affirmé.

Rupert Murdoch a également annoncé que tous les journalistes du tabloïd qui avaient été suspendus à la suite de ces arrestations pouvaient reprendre le travail, tant qu'ils n'étaient pas inculpés. "Chacun est innocent jusqu'à preuve du contraire", a-t-il dit.

Acquis par Rupert Murdoch en 1969, le Sunreprésente la première pierre britannique du groupe transnational qu'il a bâti.

Le défunt News of the World, fermé par le magnat américain en juillet dernier à cause du scandale des écoutes téléphoniques, était un tabloïd dominical, qui était alors le plus vendu en Grande-Bretagne, avec 2,7 millions d'exemplaires.

(AFP)

Ton opinion