20.04.2017 à 12:15

TennisMurray: une défaite improbable à Monte-Carlo

La saison sur terre battue s'annonce ardue pour l'Ecossais. Djokovic et Nadal ont passé pour leur part.

Andy Murray s'est complètement effondré dans le 3e set.

Andy Murray s'est complètement effondré dans le 3e set.

AFP

Rattrapé par ses vieux démons, Andy Murray a chuté en huitième de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Demi-finaliste l'an dernier en Principauté, le no 1 mondial s'est incliné 6-2 2-6 7-5 devant Albert Ramos-Vinolas (ATP 24). Inscrit au prochain Geneva Open, le Catalan est revenu de nulle part. Il fut, en effet, mené... 4-0 au troisième set. Il rencontrera Marin Cilic vendredi en quart de finale.

Après un premier match en demi-teinte contre Gilles Muller, Andy Murray n'a pas obtenu les enseignements qu'il recherchait dans ce premier Masters 1000 de l'année sur terre battue. Forfait à Miami en raison de douleurs au coude, l'Ecossais est loin de jouer au niveau qui doit être celui d'un no 1 mondial. Il s'est inscrit au tournoi ATP 250 d'Estoril qui débutera le 1er mai pour retrouver à la fois son tennis, sa concentration et sa confiance.

Djokovic se fait peur

Novak Djokovic s'est, lui, qualifié pour les quarts de finale. Mais le Serbe, toujours en panne de confiance, a été loin d'être convaincant face à l'Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 19). Comme au tour précédent face à Gilles Simon (6-3 3-6 7-5), le no 2 mondial a eu besoin de trois manches avant de s'imposer, 6-2 4-6 6-4. Il a notamment eu très chaud dans le troisième set, lorsqu'il a dû écarter deux balles de break à 4-4.

Nadal écrase Zverev

Finalement, Rafael Nadal a été le seul cador à vivre une journée tranquille sur le Rocher. Loin d'être impérial la veille face à Kyle Edmund, l'Espagnol avait tout à craindre du grand espoir allemand Alexander Zverev (ATP 20). Il n'a toutefois fait aucun cadeau à son cadet, qui a encaissé un sec 6-1 6-1 le jour de son 20e anniversaire.

Rafael Nadal, en quête d'un 10e titre à Monte-Carlo, a écoeuré son adversaire par son lift de coup droit et sa longueur de balle. Alexander Zverev a cumulé les fautes directes (34 contre 14 pour Nadal) et, de dépit, il a même brisé une raquette en deux après avoir concédé un deuxième break lors de la seconde manche.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!