Vidéo: Mystère autour du tir accidentel d'un hélico russe
Actualisé

VidéoMystère autour du tir accidentel d'un hélico russe

Deux personnes auraient été grièvement blessées lors d'un exercice militaire de l'armée russe. Le Ministère de la Défense dément.

par
Jonathan Zalts

L'incident aurait eu lieu en début de semaine près de Saint-Pétersbourg (RUS), rapporte une source anonyme au site d'actu russe 66.ru.

Lors d'un exercice militaire dans le cadre des manœuvres Zapad 2017, un hélicoptère aurait accidentellement tiré deux roquettes au sol, faisant deux blessés graves. Un problème technique serait à l'origine de l'incident. «Au moins deux véhicules ont été détruits et deux personnes ont été grièvement blessées. Elles sont maintenant hospitalisées. Il s'agit probablement de journalistes», explique la source.

Le service de presse du Ministère russe de la Défense a depuis démenti l'information, rapporte The Moscow Times. S'il confirme qu'un exercice militaire avait bien eu lieu lundi, il assure que les images diffusées montrent un exercice organisé «à un autre moment». L'hélicoptère aurait alors engagé la mauvaise cible, détruisant un véhicule mais ne faisant pas de blessé.

«Tous les messages sur les réseaux sociaux concernant des tirs de barrages sur un groupe de journalistes et causant de nombreux blessés sont soit une provocation délibérée, soit de la stupidité», aurait déclaré le service de presse.

D'autres images montrant le potentiel accident, notamment vu du cockpit, ont depuis vu le jour ça et là sur la Toile.

????????-????? Mash ??????????? ????? ?? ?????? ??-52, ??????? ?? ??????? «????? 2017» ???????? ??? ???? ???????? ?? ???????? pic.twitter.com/USScM5uRsy— CIT (@CITeam_ru) 19 septembre 2017

Tensions

Le mystère autour de cet incident intervient tandis que la Russie a lancé jeudi dernier de vastes opérations militaires conjointes avec la Biélorussie. Répondant au nom de code Zapad 2017, le Ministère russe de la Défense a affirmé que ces manœuvres d'ampleur présentaient «un caractère purement défensif et (n'étaient) dirigées envers aucun pays en particulier», rapporte l'AFP.

Des manœuvres interprétées comme une tentative de provocation par bon nombre de pays. Les exercices Zapad-2017 «sont désignés pour nous provoquer, pour tester nos défenses et c'est pour cela que nous devons être forts», a confié la semaine dernière à l'AFP le ministre britannique de la Défense Michael Fallon, qui s'inquiète d'une Russie «de plus en plus agressive».

Votre opinion