Starlette: Nabilla a joué à la mère Noël à Lausanne

Publié

StarletteNabilla a joué à la mère Noël à Lausanne

La vedette de la télé-réalité, toujours en attente de son procès pour avoir poignardé son compagnon, a attiré la foule sur la place de la Riponne hier après-midi.

par
Christophe Passer
1 / 8
Avec Jeremstar, Nabilla a joué à faire des photos.

Avec Jeremstar, Nabilla a joué à faire des photos.

Darrin Vanselow
Avec son nouveau petit chien, Nabilla a roulé calèche, avant de faire des selfies avec ses fans.

Avec son nouveau petit chien, Nabilla a roulé calèche, avant de faire des selfies avec ses fans.

Darrin Vanselow
Avec son nouveau petit chien, Nabilla a roulé calèche, avant de faire des selfies avec ses fans.

Avec son nouveau petit chien, Nabilla a roulé calèche, avant de faire des selfies avec ses fans.

Darrin Vanselow

Sur la place de la Riponne, à Lausanne, hier soir, il y a environ 1500 filles qui crient quand la calèche transportant Mademoiselle Benattia arrive. Elle est déguisée en un genre de Mère Noël à toque blanche, portant son chien-chien, un Jack Russell apeuré qui s'appelle «Pita».

Quelques instants plus tard, sur la miniscène montée devant le Palais de Rumine, elle minaude un peu tandis que Jeremstar, un type connu pour faire sur le Web, et dans son bain (sans déc'), des interviews de vedettes de la télé trash, fait répéter «Na-bi-la!» à la petite foule. Séance d'autographes, puis apparition de la starlette dans une boîte lausannoise étaient les festivités prévues pour la suite.

Flou judiciaire

Jusqu'au bout, il y a eu cependant un doute sur la venue annoncée de Nabilla Benattia, héroïne de la télé-réalité, à Lausanne. Un article du quotidien 20 minutes, en fin de semaine, avait semé le trouble.

La jeune femme de 23 ans, franco-suisse, doit être jugée l'an prochain en France pour violences aggravées, et demeure ainsi sous contrôle judiciaire. A-t-elle ainsi le droit, et à quelles conditions, de quitter le territoire français, sans risque judiciaire? Personne semble n'en rien savoir et renvoie aux avocats des parties.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion