Confidences - Nabilla: «La France reste un pays qui n’est pas sécurisé»
Publié

ConfidencesNabilla: «La France reste un pays qui n’est pas sécurisé»

L’ex-star de la télé-réalité est revenue sur le cambriolage subit le jour de son mariage. Elle précise qu’elle ne retournera jamais vivre dans l’Hexagone.

Nabilla ne retournera jamais vivre en France.

Nabilla ne retournera jamais vivre en France.

Instagram

Nabilla s’est confiée sur le vol dont elle a été victime le 7 juillet dernier au Château de Chantilly pendant son mariage. Alors qu’ils étaient en train de faire la fête, Thomas Vergara et son épouse se faisaient cambrioler par un ou plusieurs voleurs ayant dérobé plus de 150 000 euros de biens. Le vol a été réalisé alors que le fils de l’ex-star de la télé-réalité dormait tout à côté. Deux mois plus tard, elle a décidé de revenir sur son traumatisme: «Nous, on ne retournera jamais vivre en France. En tant que personnalités publiques, on a un petit garçon à protéger. Mon fils passe avant tout le monde, c’est mon rôle de mère de le protéger.»

«Cela a été un traumatisme»

Sur Snapchat, elle raconte: «J’ai plein de personnes qui me demandent ce qu’il en est du cambriolage, je préfère vous répondre clairement: on veut oublier. Cela a été un traumatisme, c’était le jour de notre mariage, on n’a pas envie de garder en tête le fait que des personnes sont venues nous voler chez nous, avec notre petit garçon qui dormait à côté, la porte ouverte, vu que c’était des chambres communicantes.»

Nabilla livre également quelques détails quant à la suite de l’enquête. Malheureusement, elle avoue qu’il n’y a «pas d’avancée»: «On laisse la police faire son travail, on respecte et on n’a pas à se mêler de leur boulot. Pour moi, la France reste un pays qui n’est pas sécurisé.» Elle explique notamment que nombreux de ses amis, restés en France, ont déjà subi de nombreux vols: «Tout le monde s’étonne qu’on s’en va mais si vous ouvrez un peu les yeux, vous verrez qu’on s’est tous, sans exception, fait braquer, cambrioler, séquestrer ou menacer… C’est fatigant et ça n’arrive pas qu’aux gens connus!»

(LeMatin.ch)

Votre opinion