Publié

TennisNadal éliminé de Wimbledon par le 100e joueur mondial

L'Espagnol a été sorti à la surprise générale dès le 2e tour sur le gazon londonien, s'inclinant 6-7 6-4 6-4 2-6 6-4 face au modeste Tchèque Lukas Rosol (ATP 100).

Nadal sorti au 2e tour.

Nadal sorti au 2e tour.

Reuters

L'interruption d'une demi-heure, survenue à l'issue de la quatrième manche afin de fermer le toit en raison de l'obscurité, fut fatale à Rafael Nadal.

Le gaucher majorquin concédait le break d'entrée dans le set décisif face à un joueur grand (1m96) et puissant dont le style de jeu n'est pas sans rappeler celui de Robin Söderling. Lukas Rosol, dont le meilleur classement ATP est un 65e rang obtenu en août dernier, conservait jusqu'au bout cet avantage.

Rosol impressionnant

Lukas Rosol a réussi le match de sa vie, prenant tous les risques. Plus à l'aise que son adversaire en «indoor» dans le cinquième set, il a enchaîné les coups gagnants. Le Tchèque de 26 ans a servi le plomb, armant 22 aces et remportant 83 % des points disputés derrière ses premières balles de service.

Son bras ne tremblait même pas au moment de conclure. Bien au contraire, puisqu'il claquait trois aces dans l'ultime jeu! Il aurait même pu s'imposer plus largement encore: Rafael Nadal avait en effet dû écarter trois balles de première manche, dont deux dans un jeu décisif qu'il remportait 11/9.

Rafael Nadal n'avait plus quitté un tournoi du Grand Chelem avant le 3e tour depuis l'édition 2005 de Wimbledon. Il s'était alors incliné face au gaucher luxembourgeois Gilles Muller, au 2e tour également. Lukas Rosol, qui affrontera Philipp Kohlschreiber (no 27) au 3e tour, est le joueur le moins bien classé à avoir battu l'Espagnol en Grand Chelem.

La palme revenait jusqu'ici à... Gilles Muller, qui pointait au 69e rang mondial avant l'édition Wimbledon 2005.

Murray lâche un set

Andy Murray (no 4) a également souffert. L'Ecossais s'est difficilement imposé 7-5 6-7 6-2 7-6 face au géant croate de 2m08 Ivo Karlovic (ATP 59, qui s'était révélé au grand public il y a 9 ans à Church Road en sortant au 1er tour le tenant du trophée Lleyton Hewitt.

Le Britannique, qui se frottera à Marcos Baghdatis (ATP 42) en 16e de finale, a eu besoin de 3h08' pour prendre la mesure d'Ivo Karlovic sur le Centre Court londonien. Ivo Karlovic a par ailleurs accusé les juges de ligne d'avoir favorisé Andy Murray en signalant onze fautes de pied. Prié de dire ce qui avait fait la différence, le Croate a répondu: «Les fautes de pied.»

«C'était scandaleux. Dans toute ma vie je n'ai pas fait onze fautes de pied. Ça n'arrivait pas à 30/0 ou 40/0, mais à 30/30 ou dans les jeux décisifs. Est-ce que c'est la Coupe Davis ou Wimbledon? Après ce match, la crédibilité de ce tournoi a baissé pour moi. J'ai reculé, mais ils ont continué (à signaler les fautes de pied). Je me sens floué. Dans un Grand Chelem, sur le court central, je ne sais pas quoi dire», a poursuivi Ivo Karlovic (33 ans), qui a estimé qu'il aurait eu une chance de l'emporter sans ces décisions d'arbitrage. «Qui aurait gagné si j'avais marqué ces dix points ? Je ne sais pas. Faites le calcul.»

Jo-Wilfried Tsonga (no 5) a également perdu un set jeudi. Impressionnant au 1er tour face à Lleyton Hewitt, le demi-finaliste de l'édition 2011 s'est difficilement imposé 6-7 6-4 6-1 6-3 face au spécialiste de la terre battue Guillermo Garcia-Lopez (ATP 92). Le Français devrait avoir un 3e tour aisé: il se mesurera au Slovaque Lukas Lacko (ATP ), tombeur en cinq manches du «bourreau» de Stanislas Wawrinka (no 25), Jürgen Melzer (ATP 35).

Sharapova elle aussi à la peine

Favorite du simple dames, Maria Sharapova (no 1) à également dû s'employer. La Russe, titrée sur la terre battue de Roland-Garros au début du mois, s'est imposée 7-6 6-7 6-0 face à la Bulgare Tsvetana Pironkova (WTA 38) dans une rencontre qui avait été interrompue la veille.

Son adversaire possède il est vrai des références sur herbe: Tsvetana Pironkova s'est hissée en demi-finale à Wimbledon il y a deux ans, et en quart de finale l'an passé.

(si)

Ton opinion